Les symptômes et traitements d'une insuffisance respiratoire

Essoufflement, difficultés à respirer, fatigue... L'insuffisance respiratoire résulte d'une mauvaise oxygénation du sang. Restrictive, obstructive, aiguë ou chronique, elle peut être grave à long terme. En France, elle oblige 250 000 personnes à recevoir de l'oxygène ou à vivre sous assistance respiratoire.

Définition

L'insuffisance respiratoire est une incapacité de l'appareil respiratoire à assurer son rôle d'oxygénation correcte du sang. Elle peut être aiguë, d'installation brutale, ou plus souvent chronique, d'apparition progressive. On distingue deux grands types d'insuffisances respiratoires :

Insuffisance respiratoire restrictive

L'insuffisance respiratoire restrictive est due à une diminution de la capacité pulmonaire à cause d'un problème au niveau de la "pompe" respiratoire (causée par une scoliose, une obésité ou une myopathie par exemple), ou des centres nerveux contrôlant la respiration (due à des maladies neurodégénératives comme la sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Parkinson ou à un traumatisme des vertèbres).

Insuffisance respiratoire obstructive

L'insuffisance respiratoire obstructive résulte d'une obstruction partielle des voies aériennes, à cause d'un rétrécissement du calibre des bronches qui réduit le débit de l'oxygène apporté à l'organisme. Trois maladies pulmonaires sont principalement à l'origine de cette obstruction, qui provoque un manque d'oxygénation du sang : la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), la dilatation des bronches, la mucoviscidose, l'asthme et l'emphysème (fibrose pulmonaire).

Grave ou pas ?

L'insuffisance respiratoire peut être grave à long terme et nécessiter un apport continu en oxygène. Elle va aussi pousser l'organisme à s'adapter à cette situation chronique de manque d'oxygène en l'obligeant à compenser en augmentant la tension au niveau des artères pulmonaires. Une insuffisance cardiaque droite peut alors se développer et si l'état s'aggrave encore, une insuffisance cardiaque gauche peut apparaître. Le cœur ne peut plus alors assurer correctement ses fonctions, aggravant les difficultés respiratoires et la fatigue. C'est alors un véritable cercle vicieux qui s'installe.

Causes

Les causes de l'insuffisance respiratoire sont multiples et varient selon le type d'insuffisance. Une insuffisance respiratoire aiguë peut être due à une crise d'asthme intense, à une infection au niveau des poumons, ou à un empoisonnement (par exemple à l'oxyde de carbone). L'insuffisance respiratoire chronique découle de pathologies qui touchent l'appareil respiratoire : mucoviscidose, bronchopneumopathie, surpoids, BPCO... Le tabagisme et la pollution aux particules fines aggravent les risques d'insuffisance respiratoire chronique.

Cancer du poumon et insuffisance respiratoire

L'insuffisance respiratoire peut être une conséquence d'un cancer du poumon, en particulier à un stade avance. Certaines causes d'insuffisance respiratoires comme le tabagisme peuvent aussi être communes avec un cancer pulmonaire.

Allergie et Insuffisance respiratoire

Les allergies respiratoires sont responsables de crises d'insuffisance respiratoire aiguë parfois saisonnières, en réaction aux différents types de pollens, qui proviennent des arbres, des fleurs, de l'herbe ou de la poussière et des poils d'animaux. En Europe, de manière générale, 10% à 15% de la population est touchée par des allergies respiratoires.

Symptômes

"Fatigue, difficulté à respirer, à l'effort d'abord puis même au repos, perte ou prise de poids, œdèmes des jambes, et troubles de la vigilance doivent vous inciter à consulter votre médecin traitant rapidement pour faire des examens complémentaires à la recherche d'une insuffisance respiratoire" explique le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialisé en médecine générale.

En cas d'insuffisance respiratoire, le manque d'oxygène va entraîner une difficulté à assurer les fonctions normales de l'organisme. La personne va s'essouffler, se fatiguer plus rapidement, progressivement pour des efforts de moins en moins importants. En cas de baisse importante de l'oxygénation du sang, une cyanose, coloration bleue de la peau, apparaît, surtout au niveau des extrémités (doigts).

Insuffisance respiratoire chronique

En cas d'insuffisance respiratoire chronique, l'organisme adapte par des mécanismes sa capacité d'oxygénation du sang, au prix d'une augmentation de la tension au niveau des artères pulmonaires ce qui engendre une insuffisance cardiaque droite : les symptômes en sont alors une tachycardie, des œdèmes (gonflements) des jambes, l'augmentation de la taille du foie qui devient sensible. L'évolution se fait vers une insuffisance cardiaque gauche et donc globale avec majoration de la gêne respiratoire et fatigue. A noter qu'un retentissement sur le rein est à l'origine -par un mécanisme de stimulation de la synthèse d'une hormone, l'érythropoïétine ou EPO- d'une augmentation de l'épaisseur du sang et donc du risque d'oblitération de vaisseaux par des caillots sanguins (thromboses).

Diagnostic

L'insuffisance respiratoire peut être diagnostiquée lorsque la personne présente des difficultés à respirer à l'effort ou même au repos. La plupart du temps, elle est cependant découverte chez un malade connu de pathologie respiratoire, sur une gazométrie artérielle (prise de sang dans l'artère) qui montre des anomalies au niveau de la répartition des gaz présents dans le sang : la concentration en oxygène est diminuée alors que la concentration en dioxyde de carbone est augmentée ou normale. Des épreuves fonctionnelles respiratoires ou EFR sont réalisées et permettent d'identifier si le trouble est plutôt d'origine obstructive, restrictive, ou mixte.

Traitements

Les traitements de l'insuffisance respiratoire chronique combinent les médicaments, l'oxygénothérapie, et la réhabilitation respiratoire en cabinet de kinésithérapie et bien entendu, la perte de poids et l'arrêt du tabac. Il consiste à rétablir une respiration la plus proche de la normale possible, car dans la plupart des cas, la maladie est irréversible. Il s'agit donc d'apporter de l'oxygène plusieurs heures par jour ou parfois en continu avec l'oxygénothérapie : apport d'oxygène par des lunettes nasales, ou un masque, reliés à une bonbonne d'oxygène. Enfin, dans certains cas, une greffe de poumon est envisagée.

Les symptômes et traitements d'une insuffisance respiratoire
Les symptômes et traitements d'une insuffisance respiratoire

Sommaire Définition • Insuffisance respiratoire restrictive • Insuffisance respiratoire obstructive Grave ou pas ? Causes • Cancer du poumon et insuffisance respiratoire • Allergie et Insuffisance respiratoire Symptômes •...