Chondropathie : comment traiter cette arthrose du genou ?

Patellaire, fémoro-tibiale, rotulienne... La chondropathie est une arthrose, c'est à dire une usure du cartilage au niveau des articulations, et en particulier le genou. On parle plutôt de chondropathie dans les stades débutants et d'arthrose dans les stades évolués.

Définition et types de chondropathie

La chondropathie du genou ("chondro" signifie cartilage et "pathie" fait référence à la maladie) correspond à une atteinte du cartilage sur toutes les surfaces articulaires de cette articulation. Cette atteinte provoque un ramollissement, en particulier sur la rotule, et des symptômes à long terme.

Chondropathie patellaire

La chondropathie patellaire, appelée aussi "syndrome femoro-patellaire", est une atteinte du cartilage de l'articulation fémoro-patellaire au niveau du genou (entre le fémur et la rotule). Lorsque l'atteinte est minime, elle n’entraîne aucun symptôme. En revanche, au fur et à mesure de son évolution, elle peut provoquer des douleurs du genou et une gêne, surtout en position accroupie. La chondropathie est une forme débutante d'usure qui peut évoluer vers l'arthrose du genou (gonarthrose).

Chondropathie fémoro-tibiale

La chondropathie fémoro-tibiale se situe, comme son nom l'indique, entre le fémur et le tibia. Les douleurs et la gêne sont progressives et se manifestent principalement à la marche, que ce soit sur un terrain plat ou accidenté, ou bien en montant un escalier. Elle n'est pas douloureuse au repos.

Chondropathie rotulienne

La chondropathie rotulienne, appelée aussi "syndrome rotulien" se caractérise par une dégénération du cartilage articulaire de la rotule, souvent au niveau des deux genoux. Au début, les altérations sont asymptomatiques puis le cartilage peut se fissurer voire même entraîner la mise à nu de l'os, avec des douleurs importantes. Pour des raisons biomécaniques, beaucoup de sportifs de haut niveau (footballeurs, skieurs, athlètes), de personnes qui travaillent sur leurs genoux et de plus en plus de sportifs amateurs en sont touchés. Non traitée, la maladie entraîne la dégénérescence complète du cartilage avec le développement d'une arthrose.

Symptômes : douleurs au genou, gêne...

La chondropathie du genou est bien souvent asymptomatique à un stade précoce. Plus l'atteinte est importante, et plus les douleurs et la gêne apparaissent, parfois pendant plus d'un an, voire même 18 mois. Il s'agit principalement de douleurs de l'articulation lors des mouvements normaux, souvent ressenties comme des douleurs à la pression lors de mouvements du genou contre une résistance.  Elles sont le plus souvent accentuées en position accroupie, lors de la marche en descente, lors de la pratique du ski, lors de la descente d`escaliers, lors des ascensions à vélo et lors de la conduite en voiture (embrayage, accélération). Des douleurs au repos peuvent survenir pendant et surtout après une position assise prolongée et calme (conduite en voiture, vols long-courrier, cinéma, travail sur ordinateur).

Causes : surpoids, sport, choc...

Les causes de l'usure du cartilage à cet endroit sont souvent inconnues, mais les efforts excessifs sportifs ou professionnels (poseurs de moquette ou de sols) les favorisent. C'est pourquoi la chondropathie du genou est fréquente chez les sportifs professionnels ou amateurs. D'autres causes sont aussi possibles comme :

  • les malformations ou des déformations de la rotule,
  • les accidents ou les traumatismes (y compris les microtraumatismes répétés) qui ramollissent le cartilage.
  • Enfin, l'excès de poids est un des facteurs favorisant de la chondropathie des articulations des membres inférieurs comme les genoux, les hanches et les chevilles.

Diagnostic

Le diagnostic repose le plus souvent sur l'interrogatoire de la personne avec un questionnement exact sur le moment et la manière de survenue des douleurs. Un examen physique de la motricité du genou et une recherche de douleurs à la pression au niveau de la rotule par exemple permettent de confirmer le diagnostic. Des bruits de frottement derrière la rotule ou des bruits lors de mouvements du fémur peuvent être audibles. Parfois, il est possible de compléter avec une radiographie des articulations du genou et de la rotule, une IRM ou une exploration directe des articulations par arthroscopie.

Quand consulter ?

Dès l'apparition de douleurs ou de gêne du genou, en particulier à la marche, à la conduite automobile ou en position accroupie, un examen médical s'impose par le médecin généraliste (complète éventuellement d'une radiographie du genou). Une consultation auprès d'un chirurgien orthopédiste sera proposée le cas échéant pour confirmer le diagnostic et envisager un traitement.

Traitements : kiné, homéopathique, chirurgical, anti-inflammatoires...

Plusieurs options thérapeutiques sont possibles. Les exercices de kinésithérapie sont proposés à la suite d'une courte période de repos du genou éventuellement avec une stabilisation par un bandage. Les exercices de musculation et d'étirement permettent alors de renforcer le muscle extenseur de la cuisse pour réduire la pression exercée sur l'articulation. La prise en charge peut éventuellement être complétée par l'électrostimulation. "La prévention est l'outil le plus efficace pour éviter la chondropathie du genou. En évitant le surpoids et en alternant certains sports comme la natation, la marche, et le vélo, vous renforcez suffisamment vos muscles de la cuisse et vous évitez de faire porter à votre articulation une pression excessive source d'usure à long terme", conseille le Dr Claire Lewandowski, spécialisée en médecine générale, psychiatrie, addictologie et victimologie. 

Les antalgiques sont rarement indiqués. On propose éventuellement l'injection d'un anesthésique local en cas de douleurs intenses et des bains chauds à base de fleurs des champs et de sel qui peuvent contribuer à atténuer les symptômes. Un traitement homéopathique de type Bryonia 7 CH et Kalium iodatum 5 CH est possible pour atténuer les douleurs. Certains médicaments comme la chondroïtine sulfate ou éventuellement l'acide hyaluronique peuvent être proposés pour améliorer la substance osseuse et préserver le cartilage. Même si la chirurgie peut être utile en cas de déformations importantes, elle n'est réservée qu'a certains cas particuliers.

Chondropathie : comment traiter cette arthrose du genou ?
Chondropathie : comment traiter cette arthrose du genou ?

Sommaire Définition • Chondropathie patellaire • Chondropathie fémoro-tibiale • Chondropathie rotulienne Symptômes Causes Diagnostic Quand consulter ? Traitements Définition et types de chondropathie La...