Épine calcanéenne ou épine de Lenoir : symptômes, prise en charge...

Aussi nommée "épine de Lenoir", l'épine calcanéenne est une blessure causée par l'inflammation du ligament qui relit le talon aux orteils. Le point avec Karine Poirier, pédicure-podologue.

Définition : épine calcanéenne au talon

Une épine calcanéenne est une excroissance osseuse qui se forme au niveau de l'os du talon, appelé calcanéum. L'épine apparaît sous cet os, dans la zone où s'insère l'aponévrose plantaire, la membrane fibreuse qui relie le talon à la base des orteils. Lorsque cette membrane est trop sollicitée par des microtraumatismes, il s'ensuit une inflammation désignée par "aponévrosite plantaire" ou "fasciite plantaire". Cette inflammation peut conduire à la formation de cellules osseuses, qui en s'accumulant, forment une épine, dénommée épine calcanéenne, épine de Lenoir ou exostose calcanéenne.

Symptômes

Le principal symptôme est une douleur vive au talon, une sensation de déchirure ou de clou planté dans le talon, qui apparaît de façon soudaine, le matin au levé ou après être resté longtemps assis. L'épine en elle-même n'est pas toujours douloureuse, c'est l'inflammation de l'aponévrose qui provoque la douleur. Celle-ci peut irradier sous le pied ou vers l'arrière de la jambe.

Causes : chaussures, exercice sportif, "pieds creux"...

  • La pratique intensive d'un sport, tel que la course à pied ou toute autre activité sollicitant l'articulation du pied, favorise l'apparition de l'épine calcanéenne.
  • Certaines particularités anatomiques peuvent aussi être en cause, comme nous l'explique Karine Poirier, pédicure-podologue : "Les pieds creux, mais également dans certains cas les pieds plats, favorisent l'apparition de l'épine calcanéenne".
  • Le port de chaussures inadaptées peut également contribuer au phénomène : "les chaussures trop plates, sans épaisseur de semelles, des talons et des semelles trop durs peuvent favoriser l'apparition de l'épine, précise notre experte. L'été, le port de tongs, de claquettes ou de chaussures sans contrefort postérieur, voire la marche pieds nus, sont d'autres facteurs favorisants".
  • Enfin, le surpoids est un autre facteur de risque.

Quand consulter ?

Il est important de consulter un pédicure-podologue pour identifier, puis traiter rapidement le défaut d'appui qui a mené à la formation de l'épine. "Au départ, souvent, il n'y a pas encore d'épine calcanéenne visible à la radio, souligne Karine Poirier. C'est une inflammation de l'insertion de l'aponévrose plantaire au niveau du calcanéum. Le patient se plaint de ne pas pouvoir poser le talon en se levant. Il est important de consulter dès ce premier stade inflammatoire afin de ne pas enclencher une inflammation chronique qui pourrait durer plusieurs mois."

Traitement : semelle, onde de choc, kiné...

Le traitement vise à réduire l'inflammation de l'aponévrose plantaire à l'origine de l'épine. Pour cela, il faut tout d'abord réduire les activités traumatisantes pour le talon. "Le premier traitement est de refroidir régulièrement le talon (avec une poche de glace pendant 10 à 15 minutes), et surtout de porter des chaussures amortissantes (type baskets) afin d'isoler le talon des surfaces trop dures", conseille la spécialiste. "Le port d'orthèses plantaires sur-mesure, confectionnées par votre pédicure-podologue, associé à des séances de kinésithérapie apporte un soulagement assez rapide" ajoute Karine Poirier. Plus rarement, en cas d'échec thérapeutique, l'épine est retirée lors d'un acte chirurgical. En cas d'embonpoint, il est par ailleurs conseillé de perdre du poids.

Merci à Karine Poirier, pédicure-podologue, pour ses explications.

Lire aussi :

Épine calcanéenne ou épine de Lenoir : symptômes, prise en charge...
Épine calcanéenne ou épine de Lenoir : symptômes, prise en charge...

Sommaire Définition Symptômes Causes Quand consulter ? Traitements Définition : épine calcanéenne au talon Une épine calcanéenne est une excroissance osseuse qui se forme au niveau de l'os du talon, appelé calcanéum....