Y a-t-il des personnes plus à risque de présenter des effets secondaires ?

Y a-t-il des personnes plus à risque de présenter des effets secondaires © Dmitry Kalinovsky - 123RF
"Il n'y a pas plus d'effets indésirables chez des personnes "à risque", mais des contre-indications ou des adaptations posologiques à respecter", précise la spécialiste. Toutefois, certaines classes d'antibiotiques sont totalement interdites chez l'enfant, la femme enceinte, en cas d'insuffisance hépatique, dans ce cas, "on préférera les médicaments non métabolisés par le foie", précise-t-elle, en cas d'insuffisance rénale car "beaucoup d'antibiotiques et de médicaments en général sont éliminés par voie rénale, donc il y a un risque d'accumulation de la molécule ou de ses métabolites" et enfin, en cas d'insuffisance cardiaque