Publi-information

La téléconsultation pourrait vous changer la vie

Les téléconsultations sont désormais prises en charge par l'Assurance Maladie, sous certaines conditions. Une première qui pourrait transformer la vie des patients français, à commencer par les mères de famille.

La téléconsultation pourrait vous changer la vie
© Livi

Pour l'ensemble des patients, c'est une bonne nouvelle pour mettre fin à des déplacements pas toujours évidents.  Depuis 15 septembre, ils peuvent consulter un médecin, pour eux comme pour leurs proches, sans se déplacer.  LIVI, leader européen de la téléconsultation, s'est développé avec succès en Suède en 2015 (sous le nom Kry) où il représente 3% de l'ensemble des consultations de médecin générale. Le service a essaimé dans d'autres pays européens. "Nous avons à notre actif près de 500 000 téléconsultations et avons pu mesurer à quel point la relation et l'écoute entre le patient et le clinicien sont valorisés. Nous sommes stupéfaits par la qualité de l'échange", explique Jonathan Ardouin, directeur général de LIVI en France. En effet, les patients sont chez eux, et moins stressés car ils n'ont pas à affronter les salles d'attente.

Dans les pays où ce service est désormais répandu, on constate que la moitié des personnes qui font l'objet de consultations par vidéo sont… des enfants ! En effet, pour les mères, sur lesquelles pèsent généralement la charge d'emmener les enfants chez le pédiatre, c'est un réel confort ! Elles évitent aussi grâce à cette pratique de revenir avec trois enfants malades, alors qu'elles ne s'étaient déplacées que pour un seul d'entre eux. Cette solution est également très appréciée des personnes vivant dans des déserts médicaux, mais aussi de la population active qui ne peut se libérer dans la journée. Cela leur évite d'engorger les urgences, le seul endroit encore ouvert après leur journée de travail. "J'attends ce service avec impatience, à la fois pour moi car j'ai peu de temps, mais aussi pour mes trois enfants et pour ma maman. Agée de 89 ans, elle a du mal à se mouvoir et le simple fait de monter dans une voiture est déjà une épreuve en soi ", témoigne Sonia, 42 ans. Pour elle, comme pour beaucoup d'aidantes familiales, la consultation par vidéo revêt des airs de bing bang !

La satisfaction est d'autant plus grande que les patients bénéficient d'un suivi après la consultation. Un compte rendu est envoyé au médecin traitant avec l'accord du patient. "Ce dernier est, et doit rester la pierre angulaire du parcours de soins", insiste Jonathan Ardouin.

Concrètement, il suffit de télécharger gratuitement l'application, de renseigner des informations et de décrire le motif de consultation. Le patient entre ensuite en consultation avec un médecin en moins de deux minutes, qui établit un diagnostic et lui adresse une ordonnance si nécessaire, laquelle peut, par la suite, être renouvelée. En France, la plateforme se focalise dans un premier temps sur les consultations auprès de médecins généralistes, lesquels sont en mesure de traiter par vidéo les symptômes les plus fréquents (lesquels représentent environ 50% des consultations de médecine générale). Selon les règles de l'Assurance Maladie, ces consultations d'un genre nouveau peuvent être remboursées, notamment pour les enfants de moins 16 ans, ainsi que pour les patients sans médecin traitant ou ceux dont le médecin traitant n'est pas disponible. "Le digital est une chance pour le système de santé français. C'est une pratique nouvelle que les médecins comme les patients vont progressivement s'approprier", précise Maxime Cauterman, directeur médical.