A un mois de l'événement, le Téléthon menacé de non-reconduction

Il se pourrait que, les 3 et 4 décembre prochains, vous assistiez au dernier Téléthon sous sa forme actuelle, croit savoir le Figaro. Depuis 23 ans, c'est pourtant l'événement médiatique de décembre.

Chaque année, pendant 30 heures, le Téléthon mobilise des centaines de milliers de personnes à travers la France et des millions de téléspectateurs derrière leur écran de télévision. C'est grâce à cette mobilisation que l'Association française contre les myopathies (AFM), organisatrice de l'événement avec France Télévisions, récolte environ 100 millions d'euros, chaque année, qui servent à financer la recherche et l'aide aux patients.

Une belle machine, bien huilée et très efficace, que l'homme d'affaires Pierre Bergé, lui-même impliqué dans le Sidaction, dénonçait l'an dernier, accusant l'AFM de monopoliser les dons des Français. Bien que cette sortie ait provoqué de vives réactions de mécontentement un peu partout en France, François Fillon avait demandé un rapport sur le sujet au conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Cependant, le CSA dément l'affirmation du Figaro selon laquelle ce sont les conclusions de ce rapport qui inciterait France Télévisions à arrêter le Téléthon ; le rapport ne serait pas encore rédigé. Il est vrai, cependant, que le contrat de trois ans qui lie France Télévisions à l'AFM arrive à échéance. De son côté France Télévisions affirme qu'il n'y a pas de volonté d'arrêter le Téléthon, mais qu'une réflexion est en cours pour proposer une nouvelle formule... Comprenne qui pourra.

Des avancées prodigieuses, pour tout le monde

Dans un communiqué publié jeudi, l'AFM se dit confiante. Elle affirme se concentrer "sur l'édition 2010, qui aura lieu les 3 et 4 décembre prochains dans toute la France. 200 000 bénévoles, 50 000 associations et 10 000 communes sont déjà en peins préparatifs". L'association souligne que cet élan populaire est unique au monde.

Rappelons que les gains obtenus grâce au Téléthon ont servi à financer une recherche qui bénéficie à chacun d'entre nous, et non uniquement aux personnes atteintes de myopathies. Les cartes du génome humain, une avancée prodigieuse, ont placé la France au premier rang mondial de la recherche génétique. Des thérapies innovantes ont été mises au point avec, déjà, de premières victoires, comme ces bébés-bulles qui sont aujourd'hui guéris. "1 000 chercheurs, 350 programmes de recherche, 3 laboratoires majeurs dans leur apport à la médecine de demain (...), 36 essais thérapeutiques en cours ou en préparation pour 30 maladies différentes... Tous dépendent des dons du Téléthon. (...) Soyons encore plus mobilisés en 2010", demande Laurence Tiennot-Herment, président de l'AFM.

Sources : Association française contre les myopathies ; Le Figaro