Les préservatifs remboursés depuis le lundi 10 décembre 2018

Les préservatifs font l'objet d'une prise en charge depuis le lundi 10 décembre 2018, comme l'avait annoncé Agnès Buzyn, la ministre de la Santé. Quelles sont les conditions ?

Les préservatifs remboursés depuis le lundi 10 décembre 2018
© Vadim Guzhva - 123RF

Alors qu'environ 6 000 nouveaux cas de séropositivité sont découverts chaque année en France, dont 800 à 1000 cas chez les moins de 25 ans, "on ne peut pas accepter que des jeunes puissent croire que le VIH a disparu ou que le sida est une maladie classique qui se guérit", s'alarme le Gouvernement dans un communiqué du 27 novembre 2018 qui souhaite mieux prévenir les infections sexuellement transmissibles. Pour cela, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, avait annoncé le remboursement des préservatifs par l'Assurance Maladie. Une mesure qui est effective depuis le lundi 10 décembre 2018. Le but ? Inciter les personnes sexuellement actives à se protéger à chaque rapport, et non pas qu'aux premières relations intimes

Seuls les préservatifs masculins sont concernés et seulement sur prescription médicale. "On peut maintenant, quand on est un jeune ou quand on présente des risques particuliers, ou pas d'ailleurs, quand on est une femme ou quand on est un homme, aller voir son médecin et avoir des préservatifs remboursés sur prescription médicale", a déclaré la ministre des Solidarités et de la Santé sur France Inter. Sont concernés exclusivement les préservatifs masculins (et non féminins) sous forme de boîte de 6, 12 ou 24 pièces délivrés en pharmacie avec un marquage CE, respectant les normes sanitaires européennes. Les premiers préservatifs qui feront l'objet d'un remboursement sont ceux de la marque EDEN, développée par le laboratoire Majorelle. Pour le moment, seules les options lubrifiées et "lisses" (donc sans picots ou nervures) sont soumises à une prise en charge de 60%, soit 78 centimes sur une boîte de 6 préservatifs à 1,30 euros. A noter que les autres préservatifs restent bien entendu disponibles en vente libre dans les pharmacies, dans les grandes surfaces ou sur certains sites internet, mais ceux-ci ne sont quant à eux pas remboursés. 

Où se procurer des préservatifs gratuitement ? Actuellement, plus de 5 millions de préservatifs sont mis à disposition gratuitement par les pouvoirs publics. Il y a notamment des distributeurs dans :

  • Les associations de lutte contre le Sida comme Aides, Sidaction, Sida Info Service...
  • Certains hôpitaux ou dans les centres de dépistage
  • Les centres de planification familiale ou les PMI (protection maternelle et infantile)
  • Les missions locales, les points écoute-jeunes, à l'infirmerie du lycée ou du collège, dans les MJC...
Se faire dépister, c'est important ! Vous pouvez consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue qui pourront eux-mêmes effectuer le prélèvement et le faire analyser par le laboratoire de leur choix. Autre solution : sur présentation d'une ordonnance médicale, vous pouvez directement vous rendre dans un laboratoire d'analyses médicales qui fera le prélèvement. Enfin, sachez qu'il existe également des centres de dépistage un peu partout en France complètement anonymes et gratuits dans lesquels vous allez pouvoir aussi vous faire dépister en plus du VIH, des hépatites B et C et parfois, certaines IST. 

Lire aussi :