Spermicides : mode d'action, avantages et inconvénients, prix...

Crèmes, gels, ovules... Les spermicides sont des contraceptifs sans hormones qui rendent les spermatozoïdes inactifs. Comment les utilisent-t-on ? Sont-ils efficaces et où se les procurer ? Réponses.

Spermicides : mode d'action, avantages et inconvénients, prix...
© Racorn - 123RF

Les spermicides se trouvent sous plusieurs formes : gels, crèmes, suppositoires, mousses, tampons, ovules ou éponges... Ces contraceptifs non hormonaux ont pour but de détruire les spermatozoïdes contenus dans le sperme et d'empêcher ainsi l'ovulation. Mais comment agissent-ils vraiment ? Sont-ils adaptés à toutes les femmes ? Présentent-ils des inconvénients ? Combien coûtent-ils ? Ce qu'il faut savoir.

Ovule, naturel, crème... Quel spermicide choisir ? 

Certains spermicides sont faits à base de produits chimiques (comme le chlorure de Benzalkonium ou le chlorure de Miristelkinium) tandis que d'autres ont une composition naturelle (acide lactique, lactate de sodium ou encore cellulose). Disponibles sans ordonnance médicale en pharmacie, ils se trouvent sous plusieurs formes : 

  • Les spermicides sous la forme de gel ou de crème s'appliquent avec le doigt sur les parois du vagin avant le rapport sexuel, de manière à bien recouvrir le col de l'utérus. Pour cela, mettez-vous dans une position bien confortable (allongée, debout avec une jambe en équerre) et lavez-vous les mains avant l'application. A savoir que les crèmes mousses disposent d'un applicateur qui ressemble à celui des tampons hygiéniques, ce qui est plus facile à injecter au fond du vagin. Ils sont immédiatement efficaces et peuvent ainsi être appliqués juste avant le rapport. Même si leur durée d'action est de 8 à 10 heures, il faut renouveler l'application avant chaque nouveau rapport. Les gels et crèmes sont particulièrement recommandés aux femmes utilisant un diaphragme ou une cape cervicale
  • Les ovules ou les suppositoires doivent être introduits profondément dans le vagin 10 minutes avant le rapport sexuel, idéalement en position allongée. Lorsqu'ils se dissolvent dans le vagin sous l'effet de la chaleur, ils vous protègent d'une grossesse non désirée. Ils doivent être renouvelés après chaque rapport sexuel et ont parfois tendance à s'écouler du vagin pendant le rapport. 
  • L'éponge imbibée de spermicides ou le tampon doivent être insérés au moins 15 minutes avant la relation sexuelle. Après leur insertion, ils offrent une protection contraceptive de 24 heures. Toutefois, n'oubliez pas de les retirer au minimum 2 heures après le rapport (et jusqu'à 24 heures après). C'est une solution moins contraignante que les autres types de spermicide, mais qui est plus onéreuse. 

Avant d'utiliser n'importe quel spermicide, vérifiez toujours sa date de péremption. Au-delà de cette date, son efficacité peut être altérée. Choisissez la forme qui vous correspond le plus. Vous pouvez toujours demander conseil à votre médecin ou gynéco pour savoir quel est le dispositif le plus adapté. De même, si vous allaitez, interrogez votre pharmacien sur la compatibilité du spermicide choisi avec l'allaitement. 

    Mode d'action : comment agissent-ils ?

    Le spermicide est une contraception chimique locale qui fait office de barrière pour les spermatozoïdes contenus dans le sperme ou le liquide pré-séminal : il les neutralise et les tue en désagrégeant leur membrane cellulaire. Ainsi, les spermatozoïdes ne peuvent pas atteindre l'ovocyte et le féconder. S'il peut s'utiliser seul, il est fortement recommandé de l'utiliser en complément d'une méthode dite "barrière" comme un préservatif (masculin ou féminin), un diaphragme ou une cape cervicale afin d'être protégée plus efficacement. 

    Spermicide Durée d'action
    Ovule, suppositoire 1 heure
    Crème, gel, mousse 8 à 10 heures
    Éponge, tampon 24 heures

    Efficacité

    S'ils sont utilisés correctement et seuls, les spermicides sont efficaces à 82 %. Or, dans la vie courante (erreurs de manipulation, toilette faite avant le temps recommandé, date de péremption dépassée...), on dit que les spermicides sont efficaces à 71 % lorsqu'ils sont utilisés seuls. Les spermicides constituent ainsi l'une des contraceptions les moins fiables disponibles sur le marché. 

    Spermicides et toilette

    Pour maintenir l'efficacité des spermicides, il ne faut pas prendre de douche (ni même de douche vaginale), de bain ou se baigner dans une piscine ou à la mer pendant six à huit heures après la dernière pénétration. Si vous souhaitez tout de même faire une petite toilette, celle-ci doit se faire uniquement à l'eau pendant les heures suivant le rapport. Avant de vous laver, consultez la notice d'utilisation du spermicide car certains savons stoppent l'action du principe actif. 

    Quels sont les avantages des spermicides ?

    • Ils sont simples à utiliser et discrets ;
    • Ils ne nécessitent pas de consulter un médecin puisqu'ils sont disponibles en pharmacie sans ordonnance médicale. A savoir que les spermicides s'adressent à toutes les femmes, particulièrement celles pour qui une contraception orale ou la pose d'un DIU sont contre-indiqués, au cours de la préménopause ou après une interruption de grossesse ; 
    • Ils peuvent faire office de lubrifiant vaginal ;
    • Ils n'irritent pas la paroi du vagin (sauf s'ils sont utilisés de nombreuses fois par jour) ;
    • Puisqu'ils ne contiennent pas d'hormones, ils n'interfèrent pas avec le système hormonal, n'ont pas d'impact sur la fatigue, le poids, l'appétit, la durée des cycles ou le flux menstruel. 

    Quels sont les inconvénients des spermicides ?

    • Ils restent peu efficaces s'ils sont utilisés seuls. Il est très conseillé de les combiner aux préservatifs, à un diaphragme ou à une cape cervicale ;
    • Ils imposent de ne pas prendre de douche ou de bain pendant 6 à 8 heures ;
    • Certains spermicides peuvent également s'écouler du vagin pendant ou après le rapport, être salissants et donner un goût désagréable aux relations oraux-génitales ;
    • Ils sont relativement coûteux et non remboursés par l'Assurance maladie ;
    • Ils ne protègent pas contre les infections sexuellement transmissibles. Seuls les préservatifs féminins ou masculins garantissent une protection contre les IST ;
    • Les femmes souffrant d'une infection sexuellement transmissible, de mycose vaginale, d'infections urinaires à répétition ou qui ont une plaie du vagin ne peuvent pas utiliser de spermicides car leur traitement peut annuler l'effet des spermicides ;
    • Enfin, les éponges peuvent favoriser les risques de syndrome du choc toxique si l'éponge demeure dans le vagin plus longtemps que la durée recommandée.

    Combien coûtent-ils et où les acheter ?

    Les spermicides se trouvent en pharmacie sans ordonnance médicale. En fonction du modèle, ils coûtent entre 7 à 19 € environ, pour plusieurs doses (prix public indicatif) et ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie. Les ovules et crèmes sont un peu moins chères (environ 1 euro la dose) que les éponges (environ 11 euros les 6 doses). 

    Lire aussi :