Le préservatif masculin : comment le mettre, fiabilité, prix...

Le préservatif masculin est une contraception sans hormone qui se place sur le pénis de l'homme et qui empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin. Comment le mettre ? Lequel choisir et où s'en procurer ?

Le préservatif masculin : comment le mettre, fiabilité, prix...
© Wavebreak Media Ltd - 123RF

Petite gaine en latex ou en polyuréthane, le préservatif masculin est un moyen de contraception empêchant la fécondation. Mais surtout, c'est le seul contraceptif (avec le préservatif féminin) efficace contre la transmission du VIH et des infections sexuellement transmissibles dans le cas d'une pénétration vaginale, orale ou anale. De plus, il est disponible sans ordonnance. Comment mettre un préservatif ? Qu'est-ce qui peut altérer son efficacité ? Qui ne peut pas l'utiliser et que faire s'il a craqué ? Mode d'emploi. 

Comment mettre un préservatif ?

Le préservatif masculin est un étui souple et fin en latex ou en polyuréthane qui permet de retenir le sperme lors de l'éjaculation et d'ainsi éviter que les spermatozoïdes se propagent dans le vagin. Il en existe de différentes tailles, de différentes textures ou goûts, sans latex, avec réservoir... Juste avant la pénétration, ouvrez délicatement l'emballage grâce à la petite encoche prévue (faites attention à ne pas l'ouvrir avec les dents, des ongles longs ou des objets coupants de type ciseaux ou couteau) et déroulez-le sur le pénis en érection. Le préservatif a un sens, vérifiez-le avant de le placer sur votre pénis. Normalement, le préservatif se déroule sans difficulté. S'il bloque ou qu'il ne se déroule pas bien, mieux vaut en prendre un autre. Pour le mettre correctement, pincez le petit réservoir (qui se trouve à l’extrémité du préservatif) entre votre pouce et votre index afin de ne pas former une bulle d'air, puis à l'aide de l'autre main, déroulez-le jusqu'à la base du pénis. Vous pouvez le lubrifier avec un gel à base d'eau ou de silicone (disponible en pharmacie ou en grande surface) avant ou pendant le rapport. 

Quelques précautions à retenir :

  • Le préservatif a une date de péremption : vérifiez-la toujours avant usage et vérifiez que son emballage n'est pas abîmé ou ouvert
  • Conservez les préservatif à l'abri de la chaleur et dans un endroit sec
  • Pour chaque rapport, il faut prendre un nouveau préservatif
  • Ne superposez jamais deux préservatifs l'un sur l'autre
  • Le préservatif doit couvrir tout le pénis, si l'étui en caoutchouc ne couvre que la moitié du pénis, c'est que sa taille n'est pas adaptée
  • N'utilisez pas de préservatif masculin en même temps qu'un préservatif féminin
  • Pour le lubrifier, n'utilisez pas de vaseline, d'huile ou de beurre car cela fragilise le préservatif
  • N'hésitez pas à vous entraîner à le poser et à l'enlever avant la première utilisation

Comment enlève-t-on un préservatif ?

Après l'éjaculation et pendant que le pénis est toujours en érection, retirez le préservatif d'une main. Avec l'autre main, retenez le préservatif à la base du pénis pour éviter les fuites de sperme. Nouez-le et jetez-le à la poubelle, surtout pas dans la cuvette des toilettes. Lors d'un prochain rapport, il faudra en utiliser un nouveau. Un conseil : pour éviter que le préservatif ne glisse dans le vagin, n'attendez pas et retirez-vous de votre partenaire dès que vous avez éjaculé. 

Fiabilité : le préservatif est-il efficace ?

Pour une protection optimale, il est tout à fait possible de combiner préservatif à un autre moyen de contraception comme la pilule ou les spermicides. 

S'il est correctement utilisé (respectez toutes les précautions énoncées ci-dessous), le préservatif est efficace à 98 % en théorie. En utilisation courante, son efficacité baisse à 85 % selon une étude de l'OMS en 2011. Pourquoi ? Le préservatif peut être déchiré, mal placé, positionné trop tard, peut rester dans le vagin, être abîmé ou périmé… Pour minimiser les erreurs d'utilisation, n'hésitez pas à vous entraîner. Et si vous avez un doute sur la date de péremption ou l'état de votre préservatif, ne prenez pas de risque, prenez-en un autre ! 

Que faire si le préservatif craque ?

Vous avez eu un accident de préservatif et votre partenaire ne prend pas la pilule ? Il faut se rendre en pharmacie pour prendre une pilule du lendemain : il s'agit d'une contraception d'urgence à prendre jusqu'à 72 heures (voire 120 heures pour la pilule du surlendemain) après le rapport en question. Dans tous les cas, vous et votre partenaire êtes tout de même exposés au risque de contracter une infection sexuellement transmissible, il faudra donc passer un test de dépistage des IST. Rendez-vous chez votre médecin pour avoir une ordonnance ou dans un Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic. On rappelle que seul l'usage d'un préservatif pendant chaque pénétration vaginale, orale ou anale est efficace contre la transmission du VIH et des IST. 

Qui ne peut pas utiliser de préservatif ?

Allergie au latex : quels symptômes ? Un homme allergique peut présenter une irritation de la peau (rougeurs, urticaires, démangeaisons...) au contact du latex ou une irritation des yeux (larmoiement, gêne, démangeaisons...). Le diagnostic peut être confirmé par des tests cutanés chez le médecin ou l'allergologue. 

Tous les hommes ayant des rapports sexuels avec un ou plusieurs partenaires (homme ou femme) peuvent utiliser des préservatifs. Cela protège les deux partenaires des IST et des risques de grossesse. Toutefois, si vous avez une relation stable et régulière avec le ou la même partenaire, vous pouvez envisager une autre contraception. Mais avant d'arrêter le préservatif, faites un dépistage pour vous assurer qu'aucun d'entre vous ne contracte une IST. Si les résultats sont négatifs, vous pouvez arrêter le préservatif à condition d'avoir une autre contraception pour vous protéger d'une grossesse non désirée. Si l'un ou les deux ont un résultat positif, consultez un médecin qui saura vous conseiller sur les traitements adaptés. Jusqu'à la totale guérison, il faut continuer à utiliser les préservatifs pendant les rapports. Les hommes allergiques au latex ne peuvent pas utiliser des préservatifs au latex, mais ils peuvent se tourner vers des préservatifs en polyuréthane (une molécule organique très résistante) qui ne provoquent pas d'allergie.

Taille, retardant... Lequel choisir ?

Dans les rayons de supermarchés et des pharmacies, vous trouverez de nombreuses marques et modèles de préservatifs. Tout d'abord, pour être certain d'acheter un préservatif respectant les normes de fabrication, il faut acheter ceux où le sigle CE (Communauté Européenne) ou NF (Norme Française) figurent sur l'emballage. Ensuite, il y en a de différentes tailles. Sachez qu'il est très important de choisir un préservatif à sa taille : trop petit, il risque d'être inconfortable, de faire "effet garot", de craquer et de pas protéger des IST et d'une grossesse non désirée ; trop grand, il risque de bouger et de glisser du pénis. Plutôt que de vous fier à l'appellation du préservatif, vérifiez les tailles inscrites sur les emballages. Elles sont généralement exprimées en millimètres. Généralement, les magasins et pharmacies proposent 3 tailles de préservatifs différentes : small (pour les pénis mesurant 14 cm et moins en érection), medium (pour les pénis mesurant entre 14 et 17 cm) et large (pour les pénis mesurant plus de 17.5 cm). Sur Internet, il est possible d'en trouver des extra-larges ou des extra-small. N'hésitez pas à en essayer plusieurs avant de choisir celui qui vous correspond le plus. 

Le préservatif retardant, késako ? Concernant les textures, les goûts, les couleurs ou les "options" du préservatif (extra-fin, phosphorescent, retardant, vegan...), libre à vous de choisir ce que vous préférez. Certains préservatifs sont dits "retardants", c'est-à-dire qu'ils retardent l'éjaculation. Comment ? Selon les modèles, leur forme spécifique, leur épaisseur plus importante ou le fait qu'il contient un gel anesthésiant à l'intérieur (une noix de benzocaïne) permet à l'homme de mieux contrôler sa sensibilité et de faire durer les rapports. Toutefois, il ne faut pas abuser des préservatifs à base de benzocaïne et éviter d'en utiliser à chaque rapport : le pénis ne doit pas être habitué à être "anesthésié". Mieux vaut se diriger vers les préservatifs avec un effet retardant qui sont plus épais ou avec une forme particulière. 

Où l'acheter et à quel prix ?

Le préservatif peut s'obtenir sans ordonnance en pharmacie, en supermarchés ou dans certaines station-services. Il existe aussi des distributeurs automatiques près des devantures des pharmacies. Certains lycées en vendent également à des prix moins élevés qu'en pharmacie (20 centimes d'euro environ). Il est également possible de s'en procurer gratuitement dans les Centres de Planification et d'Education Familiale (CPEF), dans les centres de dépistage et dans les associations de lutte contre le VIH. Combien coûte un préservatif ? Cela dépend des marques et des modèles, mais un préservatif coûte aux alentours de 56 centimes d'euro (prix public indicatif). 

Lire aussi :