J'ai testé pour vous... le body combat

Mettre des kicks, envoyer des uppercuts ou donner des coups de genoux à des ennemis virtuels surgissant du haut, du bas, des côtés, le tout sur des rythmes électro et latino... Rien de tel pour expulser les mauvaises ondes et les vieux démons.

J'ai testé pour vous... le body combat
© Ammentorp - Fotolia.com

18h55. Scooter garé en trombe. Sac à main d'un côté, sac de sport en vrac de l'autre, je cours me changer dans les vestiaires de la salle de sport. Il faut toujours que les réunions s'éternisent autour de détails le jour où je dois justement filer à mon cours de body combat. Et ce collègue qui me cherche des poux parce que je n'ai pas mis JP en copie du mail super important que personne ne lira. Et mon chat qui a jugé bon de dormir en boule sur mon pull noir cette nuit, ce qui me vaut un motif blanc angora approximatif sur l'épaule et le regard désapprobateur des filles de la rubrique Mode et Luxe. Et ma boulangère qui n'avait plus de pain au lait pépites de chocolat ce matin ! Ca y'est, je suis en tenue, je prends place les sourcils froncés au fond de la salle. Je me sens particulièrement d'attaque.

19h. c'est parti pour une heure de fitness et arts martiaux. Notre coach, David, est un grand Jamaïcain au look rasta, dreadlocks, larges épaules et sourire charmant. Bizarre, le premier rang est bien plus serré que les rangs suivants. Bon, au moins, j'ai de la place. On commence par dix minutes d'échauffement fitness : David en profite pour nous expliquer les différents mouvements. Coup de poing droit, crochet et uppercut, front kick, side kick et back kick pour les coups de pieds. Mon collègue, mon chat et ma boulangère n'ont qu'à bien se tenir.

On entame la partie "combat" sur de l'électro. La discipline associe en effet fitness et mouvements issus des arts martiaux et sports de combat tels que la boxe, le taekwondo, le karaté, le kick-boxing et le tai-chi. "Imaginez que vos ennemis arrivent du haut et du bas !", crie David. Les mouvements s'enchaînent en chorégraphie fluide, rythmée, dynamique. Mon chat virevolte dans les airs tandis que la boulangère goûte au mordant de mon genou et que j'écrase du pied la tête de mon collègue contre la machine à café. Je croise mon propre regard dans le miroir : exit les sourcils froncés, un sourire vengeur illumine maintenant mon visage. Coup d'œil panoramique : toutes jettent pieds et poings en harmonie, un sourire au coin des lèvres et des étincelles plein les yeux. Ah que c'est bon de se débarrasser de ses mauvais chakras en groupe et sur du bon son !

Il est temps d'entamer la phase de récupération. David enclenche sa playlist "musique du soleil" et c'est parti pour 15 minutes de mouvements cadencés. Fini les règlements de compte, Lara Croft pose les armes et passe le paréo. Le rythme cardiaque baisse petit à petit. Place au pur plaisir et la fierté de s'être surpassé. On relativise. Moment exquis d'autocongratulation. On en viendrait presque à remercier nos adversaires.

D'ailleurs, il est 20h. Peut-être encore temps de passer une tête à la "Ronde des Pains", histoire d'enterrer la hache de guerre. Et puis c'est quand-même ma boulangère qui fait la meilleure baguette tradition du quartier...

body combat ammentorp 300
Femmes en position de combat. © Ammentorp

J'ai testé pour vous... le body combat
J'ai testé pour vous... le body combat

18h55. Scooter garé en trombe. Sac à main d'un côté, sac de sport en vrac de l'autre, je cours me changer dans les vestiaires de la salle de sport. Il faut toujours que les réunions s'éternisent autour de détails le jour où je dois...