Antihistaminique naturel : les meilleurs, huile essentielle, ortie, thé vert..

Un antihistaminique diminue la réponse histaminique du corps, notamment les symptômes en cas d'allergie. Des solutions naturelles existent. Plantes, huiles essentielles, les meilleures... Alice Rebière, naturopathe, nous partage ses conseils.

Antihistaminique naturel : les meilleurs, huile essentielle, ortie, thé vert..
© budabar

Un antihistaminique permet de diminuer la réponse histaminique du corps. Ce peut être fait de plusieurs manières, comme par neutralisation des effets néfastes de l'histamine, par inhibition la réaction des récepteurs de l'histamine, par une action anti-inflammatoire, ou bien d'autres encore… Des solutions naturelles existent. Alice Rebière, naturopathe, nous partage ses conseils.

Qu'est-ce qu'un antihistaminique ? 

Un antihistaminique est un médicament décliné sous différentes formes (gélules, spray nasal, comprimé, collyres …) et qui sert à réduire ou à éliminer les effets de l'histamine. "L'histamine est une molécule impliquée dans de nombreux processus physiologiques, notamment dans les mécanismes de modulation de l'inflammation et les réactions allergiques, explique Alice Rebière, naturopathe. Les récepteurs de l'histamine se trouvent un peu partout dans notre corps, ce qui lui confère des effets notamment au niveau du système nerveux, digestif, respiratoire, cardio-vasculaire…" Dans le cadre de phénomènes allergiques, le corps rentre en contact avec un agent étranger auquel il est sensibilisé. "On observe alors une libération massive d'histamine par des cellules spécifiques, ce qui crée tous les symptômes bien connus de démangeaison, rougeur, écoulements, œdème, baisse de la tension artérielle…"

Ortie 

Elle est riche en vitamine C, ce qui lui confère un effet anti-inflammatoire et antiallergique puissant. "Elle participe notamment à l'inhibition de l'histamine, poursuit la naturopathe. Elle est également antalgique. Son effet antiallergique se manifeste notamment au niveau de l'inhibition de la synthèse des prostaglandines inflammatoires." A utiliser en tisane : 5 cuillères à café de feuilles sèches pour 1 L d'eau. A consommer dans la journée.

Oignon

"L'oignon est riche en quercétine, qui agit comme un antihistaminique naturel en inhibant la libération d'histamine. L'oignon est aussi riche en vitamine C, ce qui explique ses propriétés antiinflammatoires et antiasthmatiques. Les oignons rouges sont ceux le plus riches en quercétine", détaille la spécialiste. Idéalement, à consommer cru afin de conserver ses propriétés et principes actifs.

Thé vert 

Le thé vert, tout comme l'oignon, est riche en quercétine qui inhibe la libération d'histamine. Il contient aussi de la catéchine, qui diminue la fabrication d'histamine en agissant sur la transformation de l'histidine (acide aminé) en histamine. "Pensez à consommer du thé vert bio, de préférence acheté en vrac, car le thé vert en sachet est moins concentré et son effet antihistaminique est donc moindre, reconnait la thérapeute. L'eau versée sur le thé vert ne doit pas être bouillante : pensez à arrêter sa chauffe aux premiers frémissements. Ne pas dépasser 5 minutes d'infusion afin de conserver ses effets."

Spiruline 

La spiruline est riche en de très nombreux principes actifs. Parmi ceux-ci, elle possède un effet immunomodulant. "Cette action immunomodulante permet de réguler les réactions excessives du système immunitaire dans les allergies, souligne notre interlocutrice. Sa richesse en phycocyanine (le pigment responsable de sa couleur bleu-vert) et en vitamine C lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires et antihistaminiques particulièrement efficace sur les rhinites allergiques." A utiliser en cure de 4 à 6 semaines, en comptant 2 grammes par jour.

Vinaigre de cidre 

Le vinaigre de cidre est particulièrement riche en minéraux, vitamines et oligoéléments. "Une carence de certains minéraux ou vitamines est un facteur aggravant dans les phénomènes allergiques, alerte Alice Rebière. Par conséquent, consommer régulièrement du vinaigre de cidre permet de renforcer les apports. Par ailleurs, la pomme étant riche en quercétine (responsable de la diminution du taux d'histamine), le vinaigre de cidre possède des propriétés antihistaminiques." On peut l'utiliser dans une vinaigrette ou bien dilué dans de l'eau à raison de deux cuillères à café dans une tasse d'eau, froide ou chaude. On peut également ajouter un peu de miel.

Huile essentielle de Tanaisie 

L'huile essentielle de Tanaisie (Tannecetum annum) est anti-inflammatoire, antalgique, et antihistaminique. "Elle est riche en chamazulène, un pigment bleu qui lui donne sa couleur caractéristique. Elle est particulièrement efficace contre les asthmes allergiques, et contre les démangeaisons dans des allergies cutanées (eczéma, urticaire) par ses propriétés calmantes et antiprurigineuses" souligne la spécialiste. En aigu, utiliser 3 gouttes à frotter sur les poignets.

Quels sont les meilleurs antihistaminiques naturels pour les yeux ? 

  • Eau florale de camomille : elle est connue pour son action antiinflammatoire sur les yeux. Imbiber une compresse d'eau florale de camomille et laisser appliquer 5 minutes.
  • Plasma de Quinton : en cas de réaction allergique au niveau des yeux, imbiber une compresse froide d'une ampoule de plasma de Quinton et appliquer sur les yeux jusqu'au soulagement des symptômes.
  • Le plantain a des propriétés antihistaminiques qui lui confère un rôle de prédilection pour toutes les manifestations allergiques, notamment au niveau des yeux et de la peau. "Il joue également un rôle important sur l'inflammation des bronches et des muqueuses nasales dans la rhinite allergique. Vous pouvez le trouver en teinture mère (30 gouttes dans un verre d'eau, 2 fois par jour) ou en plantes sèche (infusion de 2 cuillères à soupe dans 1L d'eau – consommer dans la journée)."

Quels sont les meilleurs antihistaminiques naturels contre l'eczéma ? 

  • Argile verte : avec ces vertus anti inflammatoires et cicatrisante, c'est un remède de choix pour de l'eczéma. "Appliquez de l'argile verte en cataplasme sur la zone concernée. Pensez à ne pas laisser sécher l'argile : vous pouvez appliquer une compresse ou linge humide par-dessus. Laissez appliquer 1 à 2 heures. Vous trouverez de l'argile prête à l'emploi en pharmacie, en tube, conseille la naturopathe. Attention, ne pas utiliser sur une zone à varice !"
  • Les fleurs de souci, ou calendula : plante anti-inflammatoire et émolliente, excellente pour agir sur les eczémas, à utiliser en tisane 2 à 3 fois par jour pour un adulte, à raison d'une cuillère à café de plante par tasse.
  • Vinaigre de cidre : une compresse de vinaigre de cidre peut être appliquée sur la zone touchée par l'eczéma.
  • La pensée sauvage (plante entière) : anti inflammatoire et antihistaminique, elle est excellente pour les eczémas et les urticaires. "A utiliser en tisane : verser 1L d'eau frémissante sur 2 cuillères à soupe de pensées sauvages, et laisser infuser 5 minutes. Filtrez le liquide et imbibez une compresse ou un bout de tissu avec. Appliquez cette compresse sur les zones qui démangent. Vous pouvez boire 1 à 2 tasses de l'infusion par jour."
  • Propolis : riche en flavonoïdes, qui ont une action anti-inflammatoire, la propolis a des vertus anesthésiques cicatrisantes et antihistaminiques. "Vous pouvez l'utiliser en teinture mère, à raison de 30 gouttes par jour dans une cuillère de miel ou dans un verre d'eau. Il existe également des sprays nasaux à la propolis pour les rhumes des foins, des crèmes à base de propolis pour les urticaires et les eczéma."
  • Le plantain a des propriétés antihistaminiques qui lui confère un rôle de prédilection pour toutes les manifestations allergiques, notamment au niveau des yeux et de la peau. "Il joue également un rôle important sur l'inflammation des bronches et des muqueuses nasales dans la rhinite allergique. Vous pouvez le trouver en teinture mère (30 gouttes dans un verre d'eau, 2 fois par jour) ou en plantes sèche (infusion de 2 cuillères à soupe dans 1L d'eau – consommer dans la journée)."

Quels sont les meilleurs antihistaminiques naturels contre l'urticaire ? 

  • Œuf de caille : l'ovomucoïde présent dans l'œuf de caille est un inhibiteur puissant de la trypsine humaine, qui rentre en jeu dans les réactions allergiques. "Consommer 3 œufs de caille cru à jeun le matin permet de prévenir les crises d'allergies respiratoires et d'urticaire. Si ce petit déjeuner ne vous tente pas, il existe des gélules d'œuf de caille que l'on peut trouver en pharmacie ou dans des laboratoires de compléments alimentaires."
  • Propolis : riche en flavonoïdes, qui ont une action anti-inflammatoire, la propolis a des vertus anesthésiques cicatrisantes et antihistaminiques. "Vous pouvez l'utiliser en teinture mère, à raison de 30 gouttes par jour dans une cuillère de miel ou dans un verre d'eau. Il existe également des sprays nasaux à la propolis pour les rhumes des foins, des crèmes à base de propolis pour les urticaires et les eczéma."
  • Vinaigre de cidre : une compresse de vinaigre de cidre peut être appliquée sur la zone touchée par l'urticaire.
  • La pensée sauvage (plante entière) : anti inflammatoire et antihistaminique, elle est excellente les urticaires. "A utiliser en tisane : verser 1L d'eau frémissante sur 2 cuillères à soupe de pensées sauvages, et laisser infuser 5 minutes. Filtrez le liquide et imbibez une compresse ou un bout de tissu avec. Appliquez cette compresse sur les zones qui démangent. Vous pouvez boire 1 à 2 tasses de l'infusion par jour."
  • Le plantain a des propriétés antihistaminiques qui lui confère un rôle de prédilection pour toutes les manifestations allergiques, notamment au niveau des yeux et de la peau. "Il joue également un rôle important sur l'inflammation des bronches et des muqueuses nasales dans la rhinite allergique. Vous pouvez le trouver en teinture mère (30 gouttes dans un verre d'eau, 2 fois par jour) ou en plantes sèche (infusion de 2 cuillères à soupe dans 1L d'eau – consommer dans la journée)."

Quels sont les meilleurs antihistaminiques naturels contre le rhume des foins ? 

  • Huile essentielle de marjolaine à coquille et d'estragon : "Imbibez un coton tige d'une de ces huiles essentielles et respirer plusieurs fois par jour (chez l'enfant aussi). Pour les adultes, vous pouvez prendre 2 gouttes de chaque huile essentielle dans 15 gouttes de propolis liquide chaque jour en phase aiguë."
  • L'ortie est un excellent antihistaminique pour le rhume des foins.
  • "Le champignon du soleil : ou de son nom latin, agaricus blazei, a une action immunorégulatrice qui lui donne une action régulatrice du système immunitaire et un effet antihistaminique. Il contient aussi des substances qui inhibent la libération d'histamine. Vous en trouverez difficilement sous forme alimentaire. Il existe en revanche des compléments qui permettent d'avoir des apports suffisants en période de crise allergiques. Le laboratoire Hifas Da Terra propose un complément très bien dosé :  1 à 2 gélules de Mico-Sol par jour, au moment des repas avec un verre d'eau."
  • Œuf de caille : l'ovomucoïde présent dans l'œuf de caille est un inhibiteur puissant de la trypsine humaine, qui rentre en jeu dans les réactions allergiques. "Consommer 3 œufs de caille cru à jeun le matin permet de prévenir les crises d'allergies respiratoires et d'urticaire. Si ce petit déjeuner ne vous tente pas, il existe des gélules d'œuf de caille que l'on peut trouver en pharmacie ou dans des laboratoires de compléments alimentaires."
  • Propolis : riche en flavonoïdes, qui ont une action anti-inflammatoire, la propolis a des vertus anesthésiques cicatrisantes et antihistaminiques. "Vous pouvez l'utiliser en teinture mère, à raison de 30 gouttes par jour dans une cuillère de miel ou dans un verre d'eau. Il existe également des sprays nasaux à la propolis pour les rhumes des foins, des crèmes à base de propolis pour les urticaires et les eczéma."
  • Le plantain a des propriétés antihistaminiques qui lui confère un rôle de prédilection pour toutes les manifestations allergiques, notamment au niveau des yeux et de la peau. "Il joue également un rôle important sur l'inflammation des bronches et des muqueuses nasales dans la rhinite allergique. Vous pouvez le trouver en teinture mère (30 gouttes dans un verre d'eau, 2 fois par jour) ou en plantes sèche (infusion de 2 cuillères à soupe dans 1L d'eau – consommer dans la journée)."

Quels précautions et risques ?

"Par mesure de précaution, étant donné qu'aucune étude ne peut être faite chez la femme enceinte, allaitante, et les enfants de moins de 3 ans, l'ensemble de ces conseils sont déconseillés chez ce public", conclut notre spécialiste.

Utilisation des huiles essentielles :

  • les huiles essentielles ne s'utilisent jamais pures
  • les huiles essentielles sont déconseillées chez la femme enceinte, allaitante et les enfants de moins de 3 ans
  • se rincer les mains après utilisation
  • ne pas se toucher les yeux pendant leur utilisation
  • refermer le flacon lorsqu'il a été utilisé
  • garder hors de portée des enfants

Merci à Alice Rebière, Naturopathe du réseau Medoucine, à Bordeaux (33).

Remèdes naturels et autres médecines douces