Plan canicule 2020 : activé jusqu'au 15 septembre, c'est quoi ?

Activé chaque année du 1er juin au 15 septembre par le gouvernement, le Plan Canicule comporte 4 niveaux. Il a pour but d'informer la population française sur les recommandations sanitaires et de protéger les personnes les plus vulnérables (âgées, handicapées, enfants...) pendant les vagues de chaleur. Comment ça marche ? Quels impacts en Ehpad ?

Plan canicule 2020 : activé jusqu'au 15 septembre, c'est quoi ?
© filmfoto - 123RF

Chaque année, le Plan Canicule est activé entre le 1er juin et le 15 septembre, afin de prévenir et limiter les conséquences sanitaires sur la population pendant cette période de fortes chaleurs. Les personnes âgées, en Ephad, ou les enfants sont particulièrement protégés. En quoi ça consiste ? Qui sont les acteurs mobilisés ? Quels sont les grands axes de ce plan ? Guide. 

Définition : qu'est-ce que le Plan Canicule ?

Mis en place après la canicule de 2003, particulièrement virulente, le Plan national Canicule (PNC) est activé tous les ans par le gouvernement et couvre la période du 1er juin au 15 septembre. Ce plan définit 4 niveaux d'alerte en fonction des conditions météorologiques. Pour chaque niveau d'alerte, des actions et des mesures y sont associées afin de prévenir et limiter les effets sanitaires de ces épisodes de chaleurs et protéger les personnes fragiles (personnes âgées, enfants, nourrissons, personnes en situation de handicap, femmes enceintes...) et les personnes les plus exposées à la chaleur qui sont particulièrement à risque. En somme, ce plan permet d'anticiper l'arrivée d'une canicule. A savoir qu'on parle de canicule lorsqu'il fait très chaud le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs

Quels sont ses objectifs ?

 Protéger les personnes les plus vulnérables : les nourrissons, les enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant de pathologies chroniques, les personnes sous certains traitements, les personnes souffrant de troubles mentaux...

Protéger les personnes à risque en établissement (EHPAD par exemple) avec la mise en place du "plan bleu" dans chaque établissement accueillant des personnes âgées et handicapées, Cela permet de définir : 

  • Le rôle et les responsabilités de l'équipe de direction
  • Les procédures en cas de crise
  • Les protocoles de mobilisation des personnels
  • Le niveau des équipements et des stocks nécessaires.

 Recenser les personnes isolées. Pour cela, chaque maire doit :

  • Informer ses administrés de la mise en place du registre
  • Collecter les demandes d'inscription
  • En assurer la conservation, la mise à jour et la confidentialité.

 Soutenir les personnes sans abri. Pour cela, des équipes mobiles contribuent au repérage et au soutien des personnes à la rue, assurent leur orientation vers un lieu d'accueil adapté. 

Quels sont les 4 niveaux d'action ?

Le plan canicule a 4 niveaux selon l'intensité de la canicule prévue :

→ Pendant une veille saisonnière (vigilance verte) :

La veille saisonnière correspond à une couleur verte sur la carte de vigilance météorologique. Ce niveau est activé automatiquement du 1er juin au 31 août de chaque année. En cas de chaleur précoce ou tardive, la veille saisonnière peut être activée avant le 1er juin ou prolongée après le 31 août.

  • Vérification des dispositifs opérationnels
  • Mise en place d'une surveillance météorologique et sanitaire
  • Ouverture de la plate forme téléphonique nationale
Plateforme téléphonique "canicule info service" : 0 800 06 66 66 (appel gratuit)  ouverte en cas d'épisode de forte chaleur, tous les jours de 9h à 19h.

→ Pendant l'avertissement chaleur (vigilance jaune) :

L'avertissement chaleur est une phase de veille renforcée permettant aux différents services de se préparer à une montée en charge en vue d'un éventuel passage au niveau 3 - alerte canicule et de renforcer des actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié)

→ Pendant l'alerte canicule (vigilance orange) :

Sur la base de la carte de vigilance météorologique de Météo-France (vigilance orange), les préfets de départements peuvent déclencher le niveau 3 - alerte canicule. La décision de déclencher le niveau 3 - alerte canicule prend en compte, le cas échéant, la situation locale (niveau de pollution, facteurs populationnels de type grands rassemblements, etc.) et les indicateurs sanitaires en lien avec les Agences Régionales de Santé (ARS). Une fois le niveau 3 - alerte canicule du Plan National Canicule activé, le préfet prend toutes les mesures adaptées dans le cadre du Plan de Gestion d'une Canicule Départemental (PGCD). A ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en place par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l'intensité et à la durée du phénomène :

  •  Actions de communication visant à rappeler les actions préventives individuelles à mettre en oeuvre (hydratation, mise à l'abri de la chaleur…)
  • Déclenchement des "plans bleus" dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées
  • Mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD), et des Services d'Aide et d'Accompagnement à Domicile (SAAD)
  • Activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres
  • Mesures pour les personnes sans abri...

→ Pendant la mobilisation maximale (vigilance rouge) :

Le niveau 4 - mobilisation maximale correspond à une vigilance météorologique rouge. Ce niveau correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d'effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d'électricité, feux de forêts, nécessité d'aménagement du temps de travail ou d'arrêt de certaines activités…). Cette situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles.

  • Le ministre de l'Intérieur est chargé de la gestion de la canicule,
  • La crise devenant intersectorielle, elle nécessite une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de l'Etat avec l'activation de la Cellule Interministérielle de Crise (CIC) qui regroupe l'ensemble des ministères concernés.

La carte de vigilance météorologique signale dans les 24 heures à venir l'éventuelle menace d'un danger météorologique. Elle est actualisée deux fois par jour, à 6h et à 16h, mais peut être réactualisée à tout moment si un changement notable survient. 4 couleurs indiquent le niveau de vigilance nécessaire :

  • Vert : pas de vigilance particulière ni de risque particulier et aucune précaution particulière n'est nécessaire.
  • Jaune : des phénomènes occasionnels et localement dangereux et/ou isolés mais habituels pour la région ou la saison sont prévus : soyez attentifs si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique et tenez-vous au courant de l'évolution météorologique.
  • Orange : des phénomènes météorologiques dangereux sont prévus (soyez très vigilants et tenez-vous au courant de l'évolution météorologique et suivez les conseils émis par les pouvoirs publics)
  • Rouge : des phénomènes météorologiques dangereux d'intensité exceptionnelle sont prévus : une vigilance absolue s'impose.

Comment s'inscrire dans le registre canicule ?

Les mairies de chaque commune doivent tenir des "registres canicule" mis à jour chaque année. Les personnes âgées ou personnes en situation de handicap (public défini en fonction des municipalités) ainsi que des professionnels ou personnes de leur entourage peuvent demander une inscription sur ce registre. La collectivité se propose ensuite de contacter la personne régulièrement dans cette période pour s'assurer de l'état de santé de celle-ci, avec notamment la visite des services sanitaires et sociaux. Trois catégories peuvent y figurer, à condition de résider à domicile :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus.
  • Les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail.
  • Les personnes adultes handicapées.

La demande d'inscription doit se faire par attestation sur l'honneur et doit être réalisée soit par la personne concernée (ou son représentant légal) soit par un tiers. Renseignez-vous auprès de votre mairie. 

Source : Le Plan nationale Canicule, publié le 29 octobre 2015 par le ministère des Solidarités et de la Santé

Droits et démarches