3ème dose (rappel Covid): pass sanitaire, obligatoire ?

La 3ème dose de vaccin Covid correspond au premier rappel vaccinal. Cette troisième dose est comptabilisée dans le pass sanitaire qui permet entre autre de voyager dans certains pays. Est-elle obligatoire pour avoir un schéma vaccinal complet ? Où la faire si on est retard ? Avec Pfizer ou Moderna ? Après avoir eu le Covid ?

3ème dose (rappel Covid): pass sanitaire, obligatoire ?
© Daniel Ernst - stock.adobe.com

L'immunité conférée par la vaccination anti-Covid diminue au fil du temps. Voilà pourquoi il est nécessaire de faire un rappel vaccinal, autrement dit une 3ème dose, afin de renforcer son système immunitaire face au coronavirus et à ses variants. Qui doit faire un rappel de vaccination ? Quand la faire ? Qu'appelle-t-on un schéma vaccinal complet ? Est-il obligatoire pour conserver son pass sanitaire ? Quel délai ? Quels sont les effets secondaires possibles ? Tout comprendre. 

Faut-il faire une 3ème dose pour conserver son pass sanitaire ?

Le pass sanitaire est toujours exigé en France dans certains lieux, notamment dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements pour adultes handicapés, les Ehpad. Ce pass comprend la réalisation d'un test de dépistage du Covid ou la vaccination. Plusieurs situations : 

► Si vous avez entre 12 et 17 ans, vous pouvez recevoir une dose de rappel dès 6 mois après votre vaccination initiale. Ce rappel vaccinal est recommandé, mais il n'est pas obligatoire pour avoir un pass sanitaire valide.

► Si vous avez plus de 18 ans et 1 mois, vous pouvez recevoir une dose de rappel dès 3 mois après votre vaccination initiale, et dans un délai de 4 mois maximum. Cette dose supplémentaire est obligatoire pour conserver un pass sanitaire valide.

► Si vous avez eu la Covid au moins 3 mois après votre vaccination initiale, vous n'avez pas besoin de recevoir de dose de rappel. Vous pourrez prolonger votre pass avec votre résultat de test positif (certificat de rétablissement). Si vous souhaitez partir en voyage à l'étranger : le certificat de rétablissement n'est pas reconnu par tous les pays, et un rappel vaccinal pourra être exigé.

Si vous avez eu la Covid avant votre vaccination initial, celle-ci compte comme 1 dose. Vous devez faire un rappel qui correspond à votre 2e dose pour avoir un schéma vaccinal complet.

Pour rentrer de voyage en France : les personnes de 18 ans ou plus souhaitant entrer sur le territoire national doivent avoir reçu une dose de vaccin à ARN messager complémentaire au plus tard 9 mois suivant l'injection de la dernière dose requise (il faut sinon faire un test ou avoir un certificat de rétablissement de moins de 6 mois).

Recevoir son rappel vaccinal pour conserver son pass sanitaire
Recevoir son rappel vaccinal pour conserver son pass sanitaire © Mes conseils Covid

C'est quoi un schéma vaccinal complet ?

  • S'agissant du vaccin COVID-19 Vaccine Janssen, le schéma initial est complet 28 jours après l'administration d'une dose.
  • S'agissant des autres vaccins (Pfizer, Moderna, Vaxzevria), le schéma initial est complet 7 jours après l'administration d'une 2e dose. Une infection à la Covid-19 équivaut à l'administration de l'une de ces 2 premières doses.

Pour que le schéma demeure complet (et soit valide comme pass sanitaire), un rappel est nécessaire pour les personnes de 18 ans et plus. Pour rentrer en France, ces personnes doivent avoir reçu une dose de vaccin à ARN messager complémentaire au plus tard 9 mois suivant l'injection de la dernière dose requise. Si elles n'ont pas fait leur rappel, elles devront présenter le résultat d'un test négatif ou avoir un certificat de rétablissement de moins de 6 mois, rappelle le site du ministère de l'Intérieur.

Quel est le délai pour faire son rappel vaccinal ?

La date de la 3e dose dépend de votre situation.

  • Vous avez eu la Covid au moins 3 mois après votre primo-vaccination : vous n'avez pas besoin de recevoir de dose de rappel pour prolonger votre pass sanitaire.
  • Vous avez plus de 18 ans et 1 mois : vous devez recevoir une dose de rappel entre 3 mois et 4 mois après votre primo-vaccination pour prolonger votre pass sanitaire.
  • Vous avez entre 12 et 17 ans, vous pouvez faire un rappel dès 6 mois après votre primo-vaccination. Ce rappel est recommandé, mais il n'est pas obligatoire pour le pass sanitaire.

Une infection = une injection. Ainsi, si vous avez contracté le Covid-19 après votre schéma vaccinal initial, vous n'avez pas besoin de faire de dose de rappel. Cependant, pour les personnes souhaitant sortir du territoire national, le rappel vaccinal doit être fait pour avoir un certificat de vaccination valide.

Règles pour le rappel vaccinal
Règles pour le rappel vaccinal © Ministère de la Santé

L'Assurance Maladie a mis en ligne le service Mon rappel vaccin Covid qui vous permet :

  • de savoir à partir de quand vous devez effectuer votre dose de rappel contre le Covid-19
  • de connaître la date de fin de validité de votre passe vaccinal si vous ne faites pas le rappel.

Où faire son rappel vaccinal ?

Vous pouvez vous faire vacciner :

  • dans un centre de vaccination ;
  • chez un professionnel de santé :
  • dans une pharmacie,
  • chez un médecin, un chirurgien-dentiste, un infirmier ou une sage-femme,
  • dans un laboratoire de biologie médicale.

Pour faire le rappel, la prise de RDV est possible sur Doctolib, Maiia, Keldoc, Vite ma Dose. Les plus de de 65 ans peuvent se faire vacciner sans rendez-vous dans n'importe quel centre de vaccination. 

- Si vous souhaitez partir en voyage à l'étranger : le certificat de rétablissement n'est pas reconnu par tous les pays, et un rappel vaccinal pourra être exigé.

- Un test sérologique (ou sérologie) ne dispense pas d'une dose de rappel et ne tient pas lieu de passe sanitaire.

Quand faire un rappel vaccinal si vous avez eu le Covid ?

Si vous avez eu la Covid après votre vaccination initiale, vous pourrez utiliser le QR code de votre test PCR ou antigénique positif datant d'au moins 11 jours (aussi appelé certificat de rétablissement) en tant que pass sanitaire. Sa durée de validité dépend du temps qui s'est écoulé entre votre vaccination et la contamination.

Moment du test positif Durée de validité du certificat de rétablissement
Moins de 3 mois après la vaccination initiale 4 mois
Plus de 3 mois après la vaccination initiale Illimitée

Qui doit faire une 4ème dose de vaccin (2e rappel vaccinal) ?

Les personnes âgées de 60 ans et plus peuvent recevoir un deuxième rappel vaccinal, correspondant à une 4ème dose de vaccin. Elle est recommandée aussi aux personnes immunodéprimées.

Quelle est l'efficacité du rappel vaccinal ?

La dose de rappel permet de rétablir une réponse immunitaire vis-à-vis du variant Omicron.

Selon l'avis du Conseil scientifique du 16 décembre 2021, la dose de rappel (2 ou 3ème dose) permet de rétablir une réponse immunitaire vis-à-vis du variant Omicron. Elle protège, probablement à un bon niveau, contre la survenue de formes sévères et graves mais ne protège que partiellement contre l'infection au variant Omicron. Les premières estimations d'efficacité vaccinale en vie réelle ont documenté une protection contre les formes symptomatiques d'infection au variant Omicron du SARS-CoV-2 passant de 80% 1-2 mois à 34% 4 mois après la deuxième dose d'un vaccin Pfizer, pour remonter à 75% deux semaines après une dose de rappel. Selon la Haute Autorité de Santé, la dose de rappel permet de relever l'efficacité vaccinale sur les cas d'infection et les formes sévères. "Les données d'efficacité observées en vie réelle concernant une dose de rappel du vaccin Comirnaty® administrée tout d'abord chez les personnes de 60 ans ou plus vaccinées avec deux doses au moins cinq mois auparavant montrent une diminution du risque d'infection par la Covid-19 (...), des cas d'infections 11,3 fois moins élevés et des cas de formes graves 19,5 fois moins élevés parmi les personnes ayant eu une dose de rappel que chez celles n'en ayant pas bénéficié". L'efficacité de la 3e dose est observée dans un court délai (réponse immunologique très forte en quelques jours, protection clinique significative clairement montrée à partir du 7e jour) a précisé le Conseil scientifique du Covid dans un Avis du 22 novembre 2021. L'administration d'une dose de rappel diminuerait également la charge virale et de fait, probablement la contagiosité des personnes développant une infection par le SARS-CoV-2.

Moderna ou Pfizer : quel vaccin pour le rappel vaccinal ?

Les vaccins de Pfizer et Moderna ont reçu une extension de leur autorisation de mise sur le marché pour le rappel, de l'Agence européenne des médicaments (EMA). Moderna a obtenu une extension d'indication le 25 octobre pour l'administration d'une dose de rappel à 50 µg (demi-dose) chez les personnes âgées de 18 ans et plus. "Spikevax® (Moderna) et Comirnaty® de Pfizer sont deux vaccins sûrs et efficaces mais les études montrent une légère supériorité de Spikevax® en termes d'efficacité et des risques plus faibles de myocardite pour Comirnaty®, en particulier pour les personnes de moins de 30 ans" indique la HAS dans un Avis du 8 novembre 2021. La HAS recommande ainsi :

Pour les moins de 30 ans : de faire sa dose de rappel avec le vaccin Comirnaty® (Pfizer). "Dans la population de moins de 30 ans, le risque de myocardite apparaît environ 5 fois moindre pour le vaccin Comirnaty® de Pfizer comparativement au vaccin Spikevax® de Moderna (100 µg) chez les 12-29 ans", précise la HAS dans son communiqué. 

Pour les plus de 30 ans : de faire sa dose de rappel avec le vaccin de Pfizer ou de Moderna. "Celui-ci se révèle particulièrement intéressant pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19" note la HAS qui recommande l'administration d'une demi-dose  pour le rappel (50 µg d'ARN au lieu de 100 en primo-vaccination). 

Lorsqu'un vaccin à ARNm (Moderna et Pfizer) ne peut être utilisé, la HAS autorise, dans un communiqué du 14 janvier 2022, l'administration de Janssen en dose de rappel. "Le vaccin Janssen peut être proposé aux personnes de plus de 55 ans, y compris si elles ont reçu deux doses de vaccins à ARNm en primo-vaccination. En deçà de 55 ans, il ne pourra être utilisé en rappel que de manière exceptionnelle, dans le cadre d'une décision médicale partagée qui apporte une information claire sur les risques liés à ce vaccin", détaille la HAS. 

Sources :

- Avis du Conseil scientifique COVID-19 du 20 novembre 2021 - Modalités d'intégration du rappel / 3e dose dans le passe sanitaire

- Saciuk Y, et al. J Infect Dis. 202 ; 2:jiab556. Effectiveness of a third dose of BNT162b2 mRNA vaccine

- Barda N, et al. Lancet. 2021,29: S0140. Effectiveness of a third dose of the BNT162b2 mRNA COVID-19 vaccine for preventing severe outcomes in Israel: an observational study

- Tout savoir sur le rappel vaccinal contre la Covid-19. Gouvernement.fr. 10 novembre 2021.

- Communiqué de presse de la Haute autorité de Santé, 24 août 2021. 

Vaccins contre le Covid