Signes avant-coureurs de la grippe : existent-ils, que prendre ?

La grippe est une infection respiratoire contagieuse. Chaque hiver en France, environ 2,5 millions de personnes sont contaminées. Existent-ils des signes annonciateurs ? Comment enrayer un début de grippe ? Est-on contagieux avant les premiers symptômes ?

Existent-ils des signes avant-coureurs de la grippe ?

"Il n'y a pas de signes avant-coureurs ou annonciateurs de la grippe. On va directement passer de l'état d'incubation (c'est-à-dire le moment pendant lequel la personne a été au contact du virus de la grippe et contaminée, mais ne présente pas encore de symptômes particuliers pendant la phase initiale de multiplication du virus dans l'organisme) à l'état de maladie où apparaissent les symptômes classiques de la grippe", pose d'emblée le Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste et praticien hospitalier en Santé publique au CHU de Bordeaux et responsable du Centre d'appui à la prévention des infections associées au soins (CPIAS) de Nouvelle Aquitaine. Autrement dit, dès l'apparition des premiers symptômes, la personne est déjà infectée par le virus

La grippe n'est jamais asymptomatique. 

Toutefois, certains symptômes comme la toux, les douleurs musculaires ou la fatigue peuvent être plus ou moins légers et il est possible de ne pas les associer immédiatement à la grippe. "En revanche, la grippe n'est jamais asymptomatique. Ainsi, une fois qu'on a été contaminé par le virus de la grippe, ce dernier se développe dans les cellules de notre organisme et entraîne l'apparition de plusieurs symptômes (fatigue, toux, frissons...) annonçant alors la survenue de la maladie", explique-t-il. Dès leur apparition, il faut aider l'organisme à se défendre contre le virus en se reposant, en s'hydratant suffisamment, en consommant des aliments riches en vitamines et en dégageant son nez. Des traitements permettent de lutter contre la fièvre et les douleurs musculaires. Demandez l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Certains signes d'alerte (fièvre qui persiste, difficultés à respirer, essoufflement au repos, douleurs à l'oreille, convulsions...) doivent amener à consulter rapidement

Symptômes de la grippe les plus fréquents

Les premiers symptômes :

  • Une grande fatigue (asthénie) qui s'installe progressivement et de manière croissante
  • Des frissons, même lorsque l'on n'a pas froid
  • Une toux sèche et douloureuse

Dans un second temps :

  • Une gorge irritée et douloureuse
  • Une fièvre élevée supérieure à 39°C
  • Un nez bouché et qui coule
  • Des douleurs musculaires et articulaires qui ressemblent à des courbatures
  • Des yeux qui pleurent, injectés de sang ou douloureux quand on les touche
  • Des maux de tête

On peut être contagieux 1 à 2 jours avant l'apparition des symptômes.

Est-on contagieux avant l'apparition des symptômes ?

La phase d'incubation de la grippe, à savoir la période entre la contamination par le virus de la grippe et l'apparition des premiers symptômes dure généralement entre 24 et 48 heures, mais elle peut s'étendre à 72 heures chez certaines personnes. Le malade est donc contagieux 1 à 2 jours avant l'apparition des symptômes et jusqu'à 5 à 7 jours après. "C'est lors des deux premiers jours suivant le début des symptômes que l'on est le plus contagieux car c'est à ce moment-là qu'il y a une grande montée de la charge virale et que les symptômes cliniques sont les plus marqués", indique l'expert. Pour limiter la contagion du virus, les personnes malades doivent rester au maximum chez elles ou porter un masque chirurgical en cas de contact avec d'autres personnes dans un lieu clos. Elles doivent également se couvrir le nez ou la bouche avec un mouchoir propre ou le pli du coude lorsqu'elles éternuent ou qu'elles toussent et se laver les mains régulièrement.

Début de grippe : que prendre ?

Les personnes ayant eu un contact prolongé avec une personne contaminée par la grippe et ainsi susceptibles d'avoir contracté le virus peuvent prendre des antiviraux (sur ordonnance) avant l'apparition des symptômes. Cela peut aider à atténuer les symptômes de la grippe, limiter le risque de complication et raccourcir la durée de la maladie. "Il s'agit d'un traitement prophylactique qui repose sur la prise du Tamiflu® (oséltamivir), un traitement antiviral qui peut être donné jusqu'à 48 heures après l'apparition des symptômes. Au-delà, il n'est plus efficace, précise notre interlocuteur. Ce traitement est particulièrement recommandé chez les personnes fragiles : les femmes enceintes, les personnes de plus de 65 ans, les patients atteints de maladies chroniques (insuffisance respiratoire, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, diabète, obésité morbide...) qui ont le plus de risques d'avoir de graves complications de la grippe". 

Merci au Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste et praticien hospitalier en santé publique (CHU de Bordeaux). 

ORL