Lésions de haut grade au col de l'utérus : quels traitements ?

Le frottis permet de repérer au plus tôt des cellules anormales au niveau du col de l'utérus (néoplasies intraépithéliales (CIN) 1 et 3). En cas de lésions de haut grade et après conisation, les autorités de santé recommandent de réaliser un test HPV plutôt qu'un frottis pour suivre la réussite du traitement.

Lésions de bas grade du col de l'utérus ou CIN 1

"Les lésions précancéreuses correspondent à des modifications des cellules de l'épithélium du col de l'utérus, autrement dit du tissu qui le recouvre. Ces lésions ont la particularité de pouvoir évoluer vers un cancer" explique le Dr Elisabeth Paganelli, gynécologue médicale à Tours et Secrétaire Générale du SYNGOF.

Les lésions les plus fréquentes affectent l'épithélium malpighien du col de l'utérus et sont situées la plupart du temps sur la jonction de l'exocol (le plus souvent partie externe du col de l'utérus). Elles sont appelées néoplasies cervicales intraépithéliales ou CIN. Ces lésions peuvent exister sous des formes plus ou moins graves. "On tend à ne plus parler de lésion de bas ou de haut grade. On distingue aujourd'hui deux classes de lésions : les néoplasies cervicales intraépithéliales (CIN1) et CIN 2/3" informe le Dr Elisabeth Paganelli.

Causes des lésions CIN 1 : "Les lésions CIN 1 correspondent à une infection virale. Le col de l'utérus peut être infecté par de l'HPV " informe la gynécologue. "Cette infection est anormale si elle dure des années. C'est pourquoi on surveille pour voir si cette infection va disparaître" explique-t-elle.

On assiste à une régression spontanée de cette infection virale dans environ 50% à 60% des cas, une persistance dans 20% à 30% des cas environ, une évolution vers une lésion de haut grade dans environ 20% à 30% des cas et une évolution vers un cancer invasif dans moins de 1% des cas. "Une colposcopie (examen du col de l'utérus réalisé avec un microscope de faible grossissement) peut être réalisée en fonction des anomalies des cellules u col observées sur les cellules du frottis" souligne le Dr Paganelli. Une ou plusieurs biopsies peuvent être effectuées lors de la colposcopie si nécessaire.

Lésions de haut grade ou CIN 2/CIN 3

cancer du col de l'utérus
© 123RF- designua

Le frottis peut évoquer une lésion intraépithéliale de haut grade ou peut en évoquer une (ASC-H) ou encore évoquer des atypies des cellules malpighiennes de signification indéterminée (frottis ASC-US) Avoir des cellules anormales au frottis ne veut pas dire qu'on a un cancer du col de l'utérus. " Il s'agira heureusement le plus souvent de lésions dues à la persistance d'une infection par les HPV ou une lésion précancéreuse non invasive " informe la gynécologue.

En cas de lésions graves : "Lorsque les lésions paraissent graves à l'analyse du frottis, seul le fait de regarder le col avec une colposcopie et de faire une ou plusieurs biopsies permettra de faire un diagnostic. Il arrive que le frottis évoque une lésion de haut grade mais la colposcopie ne permet pas une biopsie sur une lésion suspecte. Le diagnostic se fait en conisation" indique le Dr Paganelli. "Si la lésion prélevée lors de la biopsie est la plus grave, cas rare, il s'agit d'un cancer invasif du col de l'utérus. Le traitement est celui d'un cancer. Dans la majorité des cas, il s'agit de lésions précancéreuses."

En cas de lésions précancéreusesDans ce cas, le traitement consiste en une conisation du col de l'utérus. "Cela consiste à retirer sous anesthésie locale ou générale  un cone du col incluant la zone malade" explique la gynécologue. Depuis le 15 octobre 2019 et sur décision de l'Institut national du cancer (INCa) soutenue par la Société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale, le frottis n'est plus indiqué pour le suivi des femmes traitées par conisation pour des lésions de haut grade. Il est remplacé par la réalisation d'un test HPV par prélèvement cervico-vaginale (comme le frottis) 6 mois après l'arrêt des traitements. Ce test de surveillance doit être réalisé tous les 3 ans.

  • Un test HPV négatif dans les suites du traitement d'une lésion intraépithéliale de haut grade du col de l'utérus permet de garantir le succès du traitement. 
  • Un test HPV positif fait indiquer la réalisation d'une colposcopie à la recherche d'une récidive. 

A savoir : d'ici la fin de l'année 2019, il devrait y avoir de nouvelles recommandations en ce qui concerne le dépistage  du cancer du col  par l'arrivée des test HPV.


 

Lésions de haut grade au col de l'utérus : quels traitements ?
Lésions de haut grade au col de l'utérus : quels traitements ?

Sommaire Lésions de bas grade CIN1 Causes des lésions CIN 1 Lésions de haut grade CIN 2 et Cin 3 Lésions graves : que faire ? Lésions pré-cancéreuses : que faire ? Lésions de bas grade du col de l'utérus ou CIN 1 "Les...