Bisphénol A : dans les bouteilles en plastique, les conserves, les canettes...

Bouteilles plastique, conserves, boîtes alimentaires, canettes de sodas... Ils peuvent tous contenir du BPA. © Filipebvarela-Fotolia.com
Tout le monde a entendu parler des biberons en bisphénol A (BPA). En fait, ce composant entre aussi dans la composition de divers plastiques et résines utilisés au domicile, au quotidien : la surface interne des couvercles, certaines bouteilles en plastique et contenants métalliques (canettes, boîtes de conserve).

Quel risque ? La principale source d'exposition résulterait du passage du BPA dans les aliments et boissons (le BPA sert à préserver le goût des aliments et à les protéger d'une contamination microbiologique). Mais, les études scientifiques évaluées par les autorités sanitaires françaises ne montrent pas, à ce stade, de risque avéré pour la santé, aux doses auxquelles les consommateurs sont normalement exposés. Cependant, des études récentes ayant fait état d'éventuels effets toxiques après des expositions au bisphénol A pendant la période prénatale, même à faibles doses, les autorités sanitaires françaises poursuivent leurs investigations. 

Conseils

Si vous êtes enceinte, réduisez si possible votre exposition au BPA pendant votre grossesse et l'allaitement : évitez de chauffer au micro-ondes ou au bain-marie des récipients en polycarbonate (la chaleur augmente la libération de particules de BPA) et videz le contenu des boîtes de conserve dans une casserole pour les faire réchauffer.

Si vous avez un bébé, n'utilisez pas de vieux biberons au BPA (ils sont aujourd'hui interdits au sein de l'Union européenne), ne chauffez pas d'aliments, ni de boissons, dans des récipients en polycarbonate (petits pots en plastique par exemple), ne versez pas de boissons ou d'aliments très chauds dans des récipients en polycarbonate.