Gland : schéma, rôle chez l'homme et la femme

Le gland du pénis (chez l'homme) et le gland du clitoris (chez la femme), font tous les deux parties de l'anatomie du sexe masculin et féminin. Très innervés par de nombreuses terminaisons nerveuses, ils participent au plaisir sexuel.

Gland : schéma, rôle chez l'homme et la femme
© Naveen Kalwa - 123RF

Définition : qu'est-ce que le gland ?

En médecine, le gland désigne l'extrémité du pénis chez l'homme et l’extrémité du clitoris chez la femme. Conique et bombé, le gland est, chez les membres des deux sexes, est une zone très sensible au plaisir. Chez la femme, le gland constitue la partie visible du clitoris, située au-dessus de l'orifice urinaire. Chez l'homme, le gland comporte une fente, nommée "méat urétral" servant à l'évacuation du sperme et aussi des urines. Il est protégé par un morceau de peau amovible : le prépuce. A moins que ce dernier n'ait été enlevé lors d'une circoncision.

Schéma et anatomie

Chez la femme

Chez l'homme

© Santé-Médecine/Journal des Femmes

Le gland est l'organe le plus sensible chez l'humain. 

Rôle : à quoi sert le gland chez l'homme et chez la femme ?

Que ce soit chez l'homme ou chez la femme, le gland a une fonction de plaisir lors des rapports sexuels. Avec environ 8000 terminaisons nerveuses, le clitoris est l'organe le plus sensible qu'on puisse trouver chez l'être humain. En comparaison, le gland du pénis masculin n'en possède que 4000 à 6000.

Chez l'homme, en plus d'être une zone érogène, le gland permet d'absorber les chocs durant la pénétration et sa couronne (plus large que le reste du pénis) permet au sperme de rester à l'intérieur du vagin (il favorise ainsi la fécondation).

Pathologies du gland

Le gland peut être atteint par différentes pathologies :

  • Une balanite (ou une balano-posthite si le prépuce est aussi touché) : il s'agit d'une inflammation du gland par un défaut de décalottage et une accumulation de smegma. Le plus souvent, le gland irrité, c'est-à-dire sensible, rouge, gonflé, avec des écoulements et une odeur nauséabonde. Il peut saigner au contact.
  • Une mycose : essentiellement causée par des champignons appelés Candida, elle se manifeste par les mêmes symptômes qu'une balanite, avec souvent des démangeaisons et surtout des desquamations (peau du gland qui pèle).
  • Un phimosis ou un paraphimosis : une striction incomplète ou complète de l'anneau du prépuce pouvant aller jusqu'à un œdème du prépuce et du gland en l'absence de recalottage. Il existe un risque d'ischémie artérielle avec risque de nécrose du gland (couleur noire du gland).

Comment le laver ?

Pour éviter le développement de champignons et de bactéries, l'hygiène du pénis, et surtout du gland, doit être quotidienne. On recommande d'utiliser de l'eau et du savon doux, en évitant un nettoyage trop énergique qui peut abimer sa peau fragile. Pour les patients non circoncis, où le prépuce recouvre tout ou partie du gland, un décalottage est recommandé pour permettre l'hygiène de la couronne balanique. Enfin, il est important de bien sécher par tamponnement pour éviter les frottements.

Les conseils du médecin

N'hésitez pas à bien nettoyer votre gland après le sport et chaque rapport pour éviter la macération et le développement de champignons.   

Gland : schéma, rôle chez l'homme et la femme
Gland : schéma, rôle chez l'homme et la femme

Sommaire Définition Schéma Rôle Pathologies du gland • Balanite • Mycose • Phimosis • Rupture du frein • Gland irrité Comment le laver Conseils du médecin Définition : qu'est-ce que le gland ? En...