Absence de poitrine chez la femme : causes et prise en charge

Toutes les femmes ne sont pas égales face à la taille de leur poitrine, mais certaines souffrent de malformations telles que les seins sont très petits voire absents. Quelles en sont les causes et quels sont les traitements envisageables pour augmenter le volume des seins ? Le Dr Marchac, chirurgien plasticien et esthétique, nous éclaire sur ces pathologies.

Définition : qu'est-ce que l'hypoplasie et l'aplasie ?

L'hypoplasie se caractérise par un volume des seins trop petit par rapport à la morphologie de la femme. S'il y a une absence totale de volume mammaire, on parle d'aplasie

Symptômes de l'hypoplasie/aplasie

L'hypoplasie et l'aplasie sont fréquentes et affectent 10% des femmes, toutes causes confondues.

Hypoplasie

Chez la femme, une poitrine plate ou particulièrement peu développée peut être le signe d'une malformation du nom d'hypoplasie mammaire. L'hypoplasie est définie comme "un développement anormalement petit de la glande mammaire", selon le Dr Alexandre Marchac, chirurgien plasticien et esthétique, un volume de seins insuffisant par rapport à la morphologie de la femme, bien que cette pathologie demeure associée à une puberté normale. Elle s'accompagne parfois d'une ptôse mammaire, un affaissement des seins. Dans le cas de l'hypoplasie, la glande mammaire est normale mais faiblement développée.

Aplasie

L'aplasie mammaire se distingue de l'hypoplasie par une absence de poitrine et par un défaut complet de glande mammaire. Le mamelon peut être de petite taille ou inexistant. L'absence de sein est souvent bilatérale, mais dans le cas de certaines pathologies comme le syndrome de Poland, elle se manifeste de façon unilatérale.

Causes

Parmi les causes d'hypoplasie mammaire : une maladie génétique ou une exposition à des substances toxiques au stade embryonnaire. L'hypoplasie peut également survenir à la suite d'une perte de volume de la glande mammaire, après une grossesse ou une importante perte de poids. 

Complications 

Psychologiques

La poitrine étant associée à la féminité, une malformation ou un volume insuffisant peut avoir des répercussions psychologiques à l'adolescence et à l'âge adulte : complexes, mauvaise estime de soi, perte de confiance. 

Allaitement

Le Docteur Marchac que seuls certains cas très sévères d'aplasie peuvent être un frein à l'allaitement. Dans le cas des hypoplasie la glande mammaire va grossir et l'allaitement sera presque toujours possible. 

Prise en charge : chirurgie ? Quand et pour qui ?

Le traitement chirurgical est actuellement la seule option envisageable pour augmenter la taille de la poitrine en cas d'hypoplasie ou d'aplasie. Les traitements hormonaux sont quant à eux inefficaces. L'intervention permet de corriger les symptômes physiques et améliore généralement considérablement l'estime de soi des patientes. La prise en charge proposée aux femmes souffrant d'une absence de poitrine repose sur l'augmentation mammaire visant à reproduire la masse et la forme des seins. Le Docteur Marchac évoque trois méthodes possibles :

  • Les injections de cellules graisseuses (lipofilling), prélevées par lipoaspiration et réinjectées dans le sein
  • Les prothèses mammaires en silicone ou en sérum physiologique 
  • La technique composite utilisant une petite prothèse en silicone et une injection de cellule graisseuse

Comme le précise le chirurgien, c'est lui qui choisira la technique la plus adaptée à la morphologie de sa patiente : "Par exemple si elle a des hanches larges et une hypoplasie mammaire, on pourra utiliser un lipofilling sans prothèse, mais si les hanches ne sont pas larges, on devra utiliser une prothèse mammaire. L'intérêt de la technique composite (prothèse et lipofilling) est d'améliorer la couverture de la prothèse et de pouvoir réduire la distance entre les deux seins au niveau du décolleté."

Le praticien insiste également sur la nécessité que le désir d'intervention vienne de la patiente elle-même "et non pas d'une pression exercée par son entourage". Il doit s'agir d'une décision réfléchie et l'intervention ne doit pas être réalisée sur un coup de tête d'autant qu'il sera certainement un jour nécessaire de changer ces implants.

Remboursement 

Cet acte peut être pris en charge par la Sécurité Sociale moyennant une entente préalable et sous certaines conditions comme une taille initiale de bonnet inférieure à A, une asymétrie importante ou une malformation dans le cadre d'un syndrome de Poland. Dans les autres cas, il s'agit d'une intervention esthétique sans remboursement. 

Merci au Dr Alexandre Marchac, chirurgien plasticien et esthétique

Absence de poitrine chez la femme : causes et prise en charge
Absence de poitrine chez la femme : causes et prise en charge

Sommaire Définition Symptômes • Hypoplasie • Aplasie Causes Complications • Psychologiques • Allaitement Prise en charge et chirurgie Remboursement Définition : qu'est-ce que l'hypoplasie et...