Spermogramme : comment faire analyser son sperme ?

Cet examen médical est le plus souvent prescrit dans le cadre d'un bilan d'infertilité d'un couple. Il permet d'analyser le sperme et de vérifier l'absence d'anomalies. Le spermogramme consiste principalement à compter et à étudier la vitalité des spermatozoïdes. Résultats, valeurs normales et déroulé le l'examen.

Spermogramme : comment faire analyser son sperme ?
© Iurii Maksymiv - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un spermogramme ?

Le spermogramme est l'examen de base réalisé chez l'homme en cas d'infertilité au sein du couple (incapacité à concevoir au-delà de 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés). Il consiste à analyser la qualité et l'aspect du sperme, qui est le liquide expulsé lors de l'éjaculation, composé d'un mélange de spermatozoïdes et de liquide séminal.

Quand faire cet examen ?

Le spermogramme est systématiquement prescrit dans le cadre d'un bilan d'infertilité. On attend généralement un an sans grossesse pour proposer ce bilan.

Pour qui ?

Le spermogramme est le premier examen prescrit à l'homme en cas d'infertilité du couple. Il permet de savoir si la cause de l'infertilité est masculine ou non (c'est le cas dans environ la moitié des situations d'infertilité). Il peut être complété par d'autres examens, comme par exemple un test de migration-survie des spermatozoïdes, si le médecin le juge nécessaire. Parallèlement, des examens sont réalisés chez la femme pour investiguer la cause de l'infertilité.

Déroulé de l'examen : comment se passe un spermogramme ?

Le recueil est réalisé dans un laboratoire spécialisé en effectuant une masturbation, en l'absence d'infection et après une abstinence sexuelle d'au moins trois jours. Le patient doit uriner avant de procéder au recueil afin d'éliminer tous les germes présents dans le canal de l'urètre. Dans le même objectif, il est également demandé de bien se laver les mains et la verge avec des compresses stériles et une solution désinfectante (fournies par le laboratoire). Il est conseillé de ne pas prendre de bain chaud pendant les jours qui précèdent le recueil. Le sperme doit être rapidement analysé après l'éjaculation. Le patient peut quant à lui rentrer directement à son domicile. Les délais avant les résultats du spermogramme sont variables d'un laboratoire à un autre. La moyenne se situe aux alentours des 10 jours.

Résultats : spermogramme normal

"Une analyse de sperme normale est caractérisée par une définition des paramètres suivants : le volume, la viscosité, un nombre de spermatozoïdes par ml, la mobilité une heure après l'éjaculation, trois heures après l'éjaculation, une analyse de la morphologie des spermatozoïdes et l'analyse de quelques substances", détaille le Dr Ludovic Ferretti, membre du comité d'andrologie et médecine sexuelle de l'AFU (Association Française d'Urologie).

  • Volume de l'éjaculation : entre 2 et 5 ml.
  • Concentration des spermatozoïdes : supérieure à 20 millions/ml de spermatozoïdes.
  • Mobilité des spermatozoïdes : de 50% à 60% de forme mobile la première heure.
  • Formes normales : supérieure ou égale à 50%.
  • Taux d'acidité normale : pH compris entre 7,2 et 7,8.

Les critères diffèrent d'un laboratoire à l'autre, les contrôles lorsqu'ils sont nécessaires doivent être réalisés dans le même laboratoire pour pouvoir comparer valablement les résultats.

Anomalies

Plus les résultats du spermogramme s'éloigneront des résultats normaux, plus la fertilité du sperme sera réduite. Les pathologies qui peuvent être identifiées sont :

  • Une azoospermie quand il y a une absence totale de spermatozoïdes dans le sperme.
  • Une oligospermie quand la concentration est inférieure à 20 millions/mL.
  • Une asthénospermie quand le nombre de spermatozoïdes mobile est inférieur à 60%.
  • Une tératospermie quand il existe plus de 50% de spermatozoïdes anormaux.
  • Une hypospermie en cas de volume éjaculé inférieur à 1,5 ml
  • Une aspermie, quand il y a une absence de sperme.
  • Une oligoasthénospermie quand la baisse du nombre de spermatozoïdes est inférieure à 20 millions par millimètre et la baisse de mobilité inférieure à 40%.

Examens complémentaires

Dosages hormonaux

En pratique, le médecin peut demander un dosage de la FSH (stimulation des cellules de Sertoli qui produisent les spermatozoïdes), de la testostérone, parfois complété d'une inhibine b. Un dosage de la LH (stimulation de la production de la testostérone) peut être prescrit si le taux de testostérone est anormal.

Echographie des voies génitales et testiculaire

"L'échographie des voies génitales permet de rechercher une malformation ou la présence d'un obstacle des voies génitales ou d'une anomalie testiculaire, comme une tumeur pouvant être associé de façon plus fréquente aux cas d'infertilité que dans la population normosperme", ajoute le spécialiste.

Caryotype

Le caryotype correspond à l'étude des chromosomes de l'homme. Il permet de rechercher une éventuelle anomalie génétique en cas d'azoospermie sur 2 spermogrammes, associée dans ce cas à une recherche de micro-délétion du chromosome Y.

Où faire un spermogramme ?

Un spermogramme s'effectue dans un laboratoire spécialisé.

Merci au Dr Ludovic Ferretti, membre du comité d'andrologie et médecine sexuelle de l'AFU (Association Française d'Urologie).

Spermogramme : comment faire analyser son sperme ?
Spermogramme : comment faire analyser son sperme ?

Sommaire Définition Quand faire un spermogramme ? Indications : pour qui ? Déroulé de l'examen Résultats d'un spermogramme Spermogramme normal Anomalies Examens complémentaires • Dosages hormonaux • Echographies...