Muqueuse (utérine, nasale, intestinale) : définition et rôle

La muqueuse recouvre la paroi interne des organes et de diverses cavités naturelles externes. Utérine, nasale, buccale... Le point sur les différents types de muqueuse, sur sa fonction et sur ses pathologies liées avec les conseils d'experts.

Définition : qu'appelle-t-on une "muqueuse" ?

Une muqueuse est un tissu organique de consistance assez molle recouvrant la paroi interne des organes en contact avec le milieu extérieur ainsi que celle des diverses cavités naturelles externes du corps humain, comme les narines ou les oreilles.

Types de muqueuse

Muqueuse utérine

"La muqueuse utérine est le tissu cellulaire qui recouvre la surface de la cavité utérine interne", détaille le Dr Philippe Mironneau, gynécologue à Dijon. La muqueuse utérine, ou endomètre, contient de nombreux vaisseaux sanguins. La muqueuse utérine se modifie au début du cycle menstruel pour devenir plus épaisse. Cet épaississement permet la nidation de l'embryon et la formation du placenta à l'intérieur de la cavité utérine. En fin de cycle menstruel, les menstruations sont provoquées par l'évacuation de cellules provenant de la muqueuse utérine.

Muqueuse nasale

Une muqueuse recouvre la paroi supérieure de la cavité nasale. Grâce à de petites glandes, cette muqueuse sécrète un liquide appelé le mucus. La muqueuse nasale est indispensable pour le fonctionnement de l'appareil respiratoire. Elle comporte également des terminaisons nerveuses. De plus, les cellules de la muqueuse nasale sont sensorielles et permettent d'utiliser l'odorat.

© designua - 123RF

Muqueuse atrophique

Le frottis vaginal peut retrouver une muqueuse vaginale atrophique. En effet, le frottis ne permet pas d'atteindre l'intérieur de l'utérus. Cela veut dire que les cellules sont plus petites que la normale et peu actives. Cela ne correspond pas à une pathologie si elle ne s'accompagne ni d'inflammation ni de cellules anormales. On peut le voir chez la femme ménopausée, en cas de prise de certains médicaments (contraceptifs ou hormones) ou de carence hormonale (insuffisance ovarienne par exemple).

Muqueuse subatrophique

La muqueuse subatrophique est "presque" atrophique. Elle se voit au cours des mêmes situations que pour la muqueuse atrophique, au début. On peut dire que c'est la phase entre la muqueuse normale et la muqueuse atrophique.

Muqueuse intestinale

Comme dans d'autres parties du corps humain, une muqueuse intestinale joue un rôle important. Dans l'intestin grêle, elle mesure quasiment 400 m². Sa mission ? Faciliter l'absorption totale des nutriments et aider à leur passage dans la circulation sanguine grâce aux nombreuses cellules qui la composent. Une bonne santé de cette muqueuse garantie donc une meilleure absorption des nutriments. Pour cela, une bonne alimentation s'avère indispensable.

© Santé Médecine / Journal des Femmes

Muqueuse de la bouche

Dans la bouche, une muqueuse tapisse l'intérieur des joues, recouvre les gencives, la langue, le palais et une partie des lèvres. Certaines pathologies bénignes, comme les aphtes, peuvent affecter la muqueuse buccale. "Les aphtes sont de petites ulcérations de l'intérieur de la bouche. Si la cause d'apparition n'est pas connue, il existe certains facteurs favorisants comme les noix, les noisettes ou le fromage comme le gruyère", détaille le Dr Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD). Généralement, les aphtes disparaissent et cicatrisent seuls sous une dizaine de jours. Des gels avec des anesthésiques locaux existent.

© Santé Médecine / Journal des Femmes

D'autres maladies plus graves peuvent affecter les muqueuses comme des mycoses. Une sécheresse buccale, liée à une diminution de la production de salive, affecte également les muqueuses. En effet, une baisse de l'hydratation buccale provoque des douleurs et une sensation de brûlure. "Pour garantir une bonne hydratation des muqueuses, il est important de boire suffisamment chaque jour. Des médicaments existent aussi pour stimuler les glandes salivaires. Des bombes permettent aussi de recouvrir les muqueuses et d'apporter de la salive artificielle", explique le Dr Lequart. Les personnes âgées souffrent aussi souvent d'une sécheresse buccale en raison de glande salivaire qui fonctionnent mal ou de la prise de certains médicaments.

Le mucus sert de barrière de protection contre les microbes

Rôle de la muqueuse

Les muqueuses sécrètent généralement une substance visqueuse, nommée le mucus, qui les rend en permanence légèrement humides et leur sert de barrière de protection contre les microbes, qu'il s'agisse de virus, ou de bactéries, par exemple. Elles participent aussi au bon fonctionnement des organes qu'elles tapissent grâce à des cellules bien spéciales : les cellules épithéliales. Ces cellules qui forment l'épithélium, jouent en effet bien souvent un rôle capital. Exemple : les cellules épithéliales des poumons qui capturent l'oxygène pendant l'inspiration puis le transportent jusqu'au sang, ou encore les cellules épithéliales de l'intestin qui absorbent les nutriments contenus dans les aliments dont l'organisme a besoin, et les délivrent dans le sang pour nourrir toutes nos cellules.

Examens des muqueuses

L'examen des muqueuses et des divers mucus est souvent important dans le diagnostic médical. Elles peuvent être le siège d'une inflammation, on parlera alors de mucite, ou de stomatite en cas de mucites buccales. Elles peuvent aussi peut être à l'origine des tumeurs appelées carcinomes. 

Merci au Dr Philippe Mironneau, gynécologue à Dijon et au Dr Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD).

Muqueuse (utérine, nasale, intestinale) : définition et rôle
Muqueuse (utérine, nasale, intestinale) : définition et rôle

Sommaire Définition Types de muqueuse Muqueuse utérine Muqueuse nasale Muqueuse atrophique Muqueuse subatrophique Muqueuse intestinale Muqueuse de la bouche Rôle de la muqueuse Examens des muqueuses Définition...