Scintigraphie : définition et déroulé de l'examen

La scintigraphie est une technique d'imagerie médicale qui utilise des substances radioactives pour la réalisation d'images. On peut, ainsi, explorer les poumons, le cœur, les os, les reins, le foie, la thyroïde... Comment se déroule une séance ? Comment interpréter ses résultats ?

Définition : qu'est-ce qu'une scintigraphie ?

La scintigraphie est une technique d'imagerie médicale réalisée uniquement dans les services de médecine nucléaire. Elle consiste à injecter chez le patient une substance radioactive dans un organe ou un tissu. Les radiations émises par la substance vont se fixer sur certaines zones, et dessiner une cartographie visuelle de la zone à explorer.

Il existe de nombreux types de scintigraphie : scintigraphie osseuse, pulmonaire, cardiaque, etc. Cet examen, sans danger en raison de la très faible dose de rayonnements, permet ainsi de mettre en évidence de nombreuses affections. Elle est notamment utilisée pour la recherche des métastases osseuses dans le bilan d'extension des cancers, la recherche d'une embolie pulmonaire, ou l'étude du fonctionnement de certains organes le cœur avec la scintigraphie myocardique ou les reins, grâce à la scintigraphie rénale.

Scintigraphie cérébrale

La scintigraphie cérébrale est un examen pratiqué à l'aide d'un produit radioactif. Elle permet de visualiser l'activité cérébrale en mettant en évidence les zones du cerveau qui sont plus irriguées lorsqu'elles sont sollicitées. Cet examen présente un intérêt pour situer avec précision les zones d'hyperactivité en cas d'épilepsie notamment. L'examen dure environ une heure et ne nécessite qu'une injection ou une perfusion.

Scintigraphie myocardique

La scintigraphie myocardique est un examen indiqué en cardiologie en cas de suspicion de maladie coronaire. Elle consiste à étudier le fonctionnement du cœur, notamment sa vascularisation. Cet examen est réalisé en complément d'un test d'effort effectué sur un vélo ou un tapis de course. La scintigraphie myocardique est particulièrement utile chez les patients qui présentent des facteurs de risque de maladie coronaire (diabète, tabagisme, hypertension artérielle, taux de cholestérol élevé).

Scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse est un examen d'imagerie médicale qui consiste à injecter une substance (marqueur) dans l'organisme et à observer la réaction produite. Elle est notamment indiquée pour identifier des métastases chez les patients atteints d'un cancer. Une fois injecté, le marqueur se fixe sur les cellules anormalement actives telles que les cellules cancéreuses. Ainsi, il est possible de localiser une métastase à partir de l'image reconstruite. La scintigraphie est de moins en moins pratiquée depuis l'apparition de l'IRM.

Scintigraphie pulmonaire

Une scintigraphie pulmonaire est un examen d'imagerie médicale permettant d'observer le retour du sang veineux et/ou la ventilation. Pour évaluer la circulation veineuse, on injecte des particules radioactives dans une veine et celles-ci sont observées à l'aide d'une caméra capable de les détecter. Normalement, le sang chargé des particules doit aller dans les deux poumons. La scintigraphie pulmonaire de ventilation permet quant à elle de s'assurer que les poumons sont correctement ventilés. Dans ce cas, c'est un gaz radioactif qui est inhalé et analysé avec la gamma-caméra.

Scintigraphie rénale

La scintigraphie rénale est un examen permettant de visualiser l'activité rénale, de détecter d'éventuelles malformations du rein ou des voies d'élimination (urètre, vessie). Il est effectué grâce à l'injection d'un produit radioactif dans le réseau veineux. L'examen va permettre de voir ce produit se collecter au niveau du rein puis être éliminé par les voies naturelles. Il met ainsi en évidence des obstacles à l'élimination, des reflux, des malformations ou cicatrices et évalue le fonctionnement du rein.

Scintigraphie thyroïdienne

La scintigraphie thyroïdienne est un examen médical de la thyroïde qui permet une analyse fonctionnelle de cette glande. La scintigraphie consiste à administrer de l'iode légèrement modifié, que la thyroïde va fixer et la sécrétion de l'iode marqué permet de localiser une zone en hyperactive ou hypo-active. Si la substance est répartie de façon homogène, cela signifie que la thyroïde fonctionne correctement. La scintigraphie de la thyroïde est associée à des examens biologiques, notamment le dosage de la TSH, et une échographie thyroïdienne.

Indications : pourquoi faire une scintigraphie ?

La scintigraphie a de multiples indications. Elle permet de :

  • détecter des métastases osseuses en cas de cancer ( sein, prostate, poumon, etc…)
  • diagnostiquer ou suivre l'évolution d'une pathologie osseuse : maladie de Paget, myélome, fracture de fatigue, traumatismes, tumeur osseuse
  • réaliser un bilan osseux en cas d'hypercalcémie en cas d'infection ostéo-articulaire
  • détecter des dysfonctionnements cardiaques, pulmonaires, rénaux ou thyroïdiens

Se préparer à une scintigraphie

Aucune préparation n'est requise avant une scintigraphie. Avant l'examen, le personnel médical injecte un produit légèrement radioactif dans une veine du bras du patient ou par inhalation de gaz en cas de scintigraphie pulmonaire de ventilation. Puis la caméra enregistre les photos. Cet examen est totalement indolore. Selon l'indication, les premières images sont réalisées immédiatement après l'injection, et les suivantes 2 à 4 heures plus tard pour laisser le temps au produit de se répandre dans l'organisme. Après l'examen, il est conseillé de boire beaucoup d'eau pour accélérer l'élimination du produit. La scintigraphie est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Quels sont les risques lors d'une scintigraphie ?

La scintigraphie ne présente aucun danger. La quantité de produit radioactif injectée est faible et n'expose pas le patient à des risques pour sa santé. Les allergies existent mais sont exceptionnelles. La conduite d'un véhicule est possible après une scintigraphie.

Les conseils du médecin

La scintigraphie est un examen à fort potentiel diagnostic et sans danger. Toutefois, en cas de retard de règles ou de doute sur une grossesse, il est préférable de ne pas la pratiquer.

Scintigraphie : définition et déroulé de l'examen
Scintigraphie : définition et déroulé de l'examen

Sommaire Définition • Scintigraphie cérébrale • Scintigraphie myocardique • Scintigraphie osseuse • Scintigraphie pulmonaire • Scintigraphie rénale • Scintigraphie thyroïdienne Indications Bien se préparer Les risques ...