Scanner : comment il se déroule ?

Scanner abdominal, cérébral, thoracique... Le scanner, aussi appelé "tomodensitométrie", est un examen qui utilise les rayons X. C'est un examen rapide et indolore qui permet de réaliser une pile d'images en coupes de petite épaisseur sur une région du corps.

Scanner : comment il se déroule ?
© 123RF-Tyler Olson

Qu'est-ce qu'un scanner ?

Le scanner permet de réaliser des clichés précis des organes du corps humain. La technique utilisée est proche de la radiographie : l'appareil émet des rayons X qui tournent autour du patient et donc permettent d'obtenir l'image non pas en 2D mais en volume 3D de l'ensemble de la zone inspectée. Les images seront plus ou moins contrastées en fonction des tissus et organes traversés. Le scanner peut être réalisé sur une partie précise du corps, ou sur le corps entier.

A quoi sert le scanner ?

L'examen donne des informations très précises sur le ou les organes étudiés (taille, forme, structure, présence de lésions anormales …). Il permet ainsi une vision très précise de tous les organes et détecte les tumeurs. L'appareil définit le volume, la consistance, leur étendue aux organes proches ainsi que leurs contours. Les images peuvent être multipliées selon différents plans pour obtenir une vue virtuelle et une reconstitution d'images extrêmement détaillées. Peuvent être ainsi visualisées : le thorax, le cerveau, l'abdomen, les os...

Quand faut-il faire un scanner ou une tomodensitométrie ?

Le scanner permet de diagnostiquer certaines pathologies, ou de surveiller l'évolution des tumeurs au cours d'un traitement pour définir leur volume et leur étendue (recherche de métastases). Il peut être effectué pour surveiller une éventuelle rechute. Il est recommandé pour rechercher des anomalies qui ne seraient pas visibles sur une radio standard, sur une échographie ou en alternative à l'IRM. Il permet un examen plus poussé du thorax (suspicion d'infection, d'embolie pulmonaire…), de l'abdomen, des membres (fractures complexes, calcifications…). Un scanner du corps entier peut être demandé lors d'accidents provoquant un polytraumatisme. Un scanner cérébral peut être demandé en cas de céphalées violentes, brutales ou inhabituelles. Il permet de rechercher par exemple une malformation ou un anévrisme.

Scanner avec injection d'un produit de contraste : dans quels cas ?

Le scanner est effectué avec ou sans injection d'un produit de contraste iodé. Ce produit est nécessaire pour observer plus précisément l'organe ciblé et améliorer la qualité des images. Il est administré par voie intraveineuse, orale ou rectale et peut provoquer une sensation de chaleur.

Toutes allergies à l'iode doit être signalée

Comment se déroule le scanner ?

L'examen lui-même dure entre 5 et 10 minutes et n'est pas douloureux. Le patient est allongé sur une table d'examen et doit rester immobile pendant la durée de la procédure.. Lorsque l'examen commence, la table s'avance dans une machine en forme de tunnel ouvert et peu profond par rapport à l'IRM où le tunnel peut apparaître plus impressionnant. Le faisceau de rayons X balaye la zone concernée. Un manipulateur reste à l'écoute pendant l'examen pour vérifier son bon déroulement et les réactions du patient.

Comment se préparer à un scanner : les précautions

Il est recommandé d'être à jeun si une solution de contraste est administrée par voie orale ou rectale "mais en général, il ne faut pas interrompre son traitement en cours et bien prendre ses comprimés habituels le matin de l'examen", relève le Pr Vincent Vidal, spécialiste de radiologie interventionnelle à l'hôpital de la Timone à Marseille – AP-HM. Toutes allergies à l'iode doit être signalée aux professionnels de santé. La prise d'un médicament anti-allergique peut être envisagée.

Un scanner, ça fait mal ?

Un scanner n'est pas douloureux. L'injection de la solution de contraste peut provoquer une sensation de chaleur dans le corps.

Prix d'un examen au scanner

Le prix d'un examen au scanner varie de 30 € à moins de 100 €, en fonction de la zone inspectée et selon si l'examen nécessite ou non une injection de solution de contraste. Les tarifs des examens sont fixés par l'Assurance Maladie pour les professionnels qui exercent en secteur 1. Ils sont remboursés sur la base de 70% du tarif de convention dans le cadre du parcours de soins coordonné. Lorsqu'ils exercent en secteur 2, les professionnels de santé peuvent facturer l'examen avec un dépassement d'honoraire.

Risques et précautions

Le scanner n'est pas indiqué pour les femmes enceintes : les rayons X peuvent être dangereux pour le fœtus. Il faut également vérifier l'absence d'insuffisance rénale ainsi que les médicaments pris par le malade, notamment certains antidiabétiques oraux qui devront être arrêtés pendant une courte période après le scanner.

Merci au Pr Vincent Vidal, spécialiste de radiologie interventionnelle à l'hôpital de la Timone à Marseille – AP-HM


 

Scanner : comment il se déroule ?
Scanner : comment il se déroule ?

Sommaire Qu'est-ce qu'un scanner ? A quoi sert le scanner ? Quand faut-il faire un scanner ? Scanner avec injection d'un produit de contraste  Déroulement d'un scanner Préparation avant un scanner Douloureux ou...