Comment se passe une coloscopie

La coloscopie est un examen couramment pratiqué pour étudier l'intérieur du gros côlon (ou gros intestin). Il est indiqué dans le cadre du dépistage du cancer du côlon ou pour déterminer la cause de douleurs abdominales ou de saignements dans les selles. Préparation, régime, déroulement : voici l'essentiel à savoir.

Qu'est-ce qu'une coloscopie ?

La coloscopie est l'examen de référence pour le dépistage du cancer colorectal et de certaines maladies inflammatoires chroniques du côlon : comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. Il permet d'examiner la paroi interne du côlon à l'aide d'un tuyau souple muni d'une mini-caméra vidéo introduite dans l'anus. Des lésions précancéreuses peuvent être dépistées au cours de l'examen et éventuellement retirées. Cet examen est recommandé dans le cadre du dépistage organisé du cancer du côlon chez toutes personnes âgées de 50 ans et plus, ayant fait un test Hémoccult© positif ou à partir de 45 ans chez les patients présentant des facteurs de risque, comme des antécédents familiaux de cancer colorectal.

Qu'est-ce qu'un coloscope ?

Le coloscope est un instrument médical, permettant d'examiner l'intérieur du côlon. Il se présente sous la forme d'un tuyau très souple, pourvu d'une mini-caméra vidéo à son extrémité. Il est introduit dans le côlon par l'anus, sous anesthésie générale. "Le coloscope remonte le côlon sous le contrôle du manipulateur aidé de manettes, explique le Dr. Benoit Mory, gastro-entérologue à Paris. Au passage, il permet d'effectuer des gestes (biopsies, ablation de polypes) à l'aide d'instruments passant par le canal opérateur."

Au préalable, l'ensemble du côlon aura été nettoyé par l'ingestion d'une préparation permettant la vidange de toutes les matières. Les images de l'intérieur du côlon sont transmises en direct à un écran.

Qu'est ce qu'une coloscopie virtuelle ?

Il s'agit d'un examen radiologique. "Après une préparation équivalente à la coloscopie visant à nettoyer parfaitement le colon, on réalise un scanner avec insufflation par l'anus d'air ou d'eau, explique le Dr. Mory. Les images obtenues sont traitées et permettent de "reconstruire" une image du côlon. Il n'y a pas d'anesthésie, on ne peut apprécier l'état de la muqueuse. Aucun geste ne peut être réalisé (en cas de découverte d'un polype, une coloscopie est nécessaire). Elle est réservée à des indications particulières (patients très fragiles par exemple)."

Pourquoi faire une coloscopie ?

Cet examen est prescrit par un médecin. Il est indiqué dans les bilans en cas d'antécédents familiaux ou personnels de cancer colorectal, de saignements d'origine digestive, de diarrhée chronique, de douleurs abdominales inexpliquées… C'est aussi l'outil de référence pour rechercher des polypes, dépister le cancer colorectal, la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

La préparation avant une coloscopie

La réussite d'une coloscopie est liée à l'état de préparation du côlon car il est nécessaire d'avoir une évacuation des matières fécales qui permet de visualiser les parois et les lésions. Cette étape consiste en un lavage colique réalisé à l'aide de produits purgatifs. Parmi eux, le Colokit qui se présente sous la forme de comprimés (32 exactement) à avaler. La prise de ces comprimés est fractionnée : elle commence la veille de l'examen et se termine le jour de la coloscopie, environ 4 à 5 heures avant l'examen. Concrètement, la veille de l'examen, prendre 4 comprimés avec 250 ml d'eau. Recommencer 4 fois de suite dans les mêmes conditions en espaçant les prises de 15 minutes, soit au total 20 comprimés à avaler, 4 à 5 heures avant l'examen, prendre 4 comprimés avec 250 mL d'eau. Recommencer 2 fois de suite dans les mêmes conditions en espaçant les prises de 15 minutes, soit au total 12 comprimés à avaler. "Il existe d'autres préparation comme par exemple Moviprep, Citrafleet, Picoprep, Izinova ou plus récemment le Ximepeg", précise l'expert.

A noter qu'il existe certaines contre-indications à la prise du colokit :  il est contre-indiqué en-dessous de moins de 18 ans, chez les personnes âgées de plus de 75 ans. Il est également contre-indiqué lors de maladies inflammatoires de l'intestin, d''insuffisance rénale ou cardiaque décompensée. Une enquête de la Société Française d'Endoscopie Digestive, a révélé que de la moitié des échecs de coloscopie étaient dues a une prise incomplète de la préparation. Un lavage colique est indispensable à la bonne réalisation de cet examen.

Le régime alimentaire avant une coloscopie

En parallèle, un régime alimentaire strict sans résidus est conseillé avant l'examen. Trois jours avant, évitez les fibres (pas de fruits, ni de légumes, ni de céréales complètes et de légumineuses). Une liste détaillée des aliments autorisés et interdits vous sera donnée. La veille, vous devrez boire deux litres d'une préparation pour évacuer toutes les matières fécales car le côlon doit être entièrement propre. Le jour même, être à jeun, c'est à dire ne pas manger, ni boire,

Déroulement d'une coloscopie

La coloscopie est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale ou générale. Sous le contrôle d'un manipulateur, la sonde est introduite dans l'anus puis elle est guidée vers le côlon. En cas de lésions constatées, le coloscope est utilisé pour effectuer des prélèvements à l'aide de pinces positionnées au bout de la sonde ou pour retirer des polypes. L'examen dure environ un vingtaine de minutes : les complications sont rares, de même que les douleurs au réveil.

Durée d'une coloscopie

Généralement une vingtaine de minutes. "Elle dépend de l'état du côlon du patient et de l'expérience de l'endoscopiste, indique le Dr. Mory. Le caecum, première partie du côlon, doit être atteint (par visualisation de la fossette appendiculaire) et l'examen au retrait doit être minutieux (la durée de la descente de plus de six minutes est recommandée) ."

Que manger après une coloscopie ?

Vous pourrez boire et manger normalement. "Les anesthésistes recommandent cependant de ne pas prendre de boissons alcoolisées le soir de la coloscopie", précise le gastro-entérologue.

Délai des résultats

Le médecin vous donnera ses constatations immédiatement. Un compte-rendu détaillé vous sera remis à votre sortie et adressé à votre médecin traitant. Le résultat des éventuelles biopsies vous sera adressé après lecture par votre gastro-entérologue dans les dix jours suivant votre examen sauf urgence.

Prix

Le tarif minimum en Secteur 1 est de 153,60 euros pour une coloscopie totale avec ou sans biopsies et de 192 euros pour une coloscopie avec polypectomie. Il faut rajouter les honoraires de l'anesthésiste.

Remboursement

La coloscopie est remboursée par la Caisse d'assurance maladie à 65%, la mutuelle prenant en charge la totalité de l'autre partie si le praticien est en secteur 1. Si le praticien exerce en secteur 2, un complément d'honoraires pourra être demandé et sera éventuellement pris en charge par la mutuelle selon les contrats.

Merci au Dr. Benoit Mory, gastro-entérologue.

Comment se passe une coloscopie
Comment se passe une coloscopie

Sommaire Qu'est-ce qu'une coloscopie ? Qu'est-ce qu'un coloscope ? Qu'est ce qu'une coloscopie virtuelle ? Pourquoi faire une coloscopie ? Préparation avant une coloscopie Régime alimentaire avant une...