TSH basse, haute ou normale : bien interpréter sa prise de sang

Le dosage sanguin de la thyréostimuline (TSH) est le premier examen demandé lors de la suspicion d'anomalie de la thyroïde. Des pathologies qui sont plus fréquentes chez la femme. Quand parle-t-on d'une TSH normale, basse ou haute ? Quels symptômes doivent alerter ? Comment interpréter son bilan sanguin ? Réponses du Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

La thyréostimuline (ou TSH) est une hormone qui sert à contrôler l'activité de la thyroïde. Lorsque l'on suspecte un trouble de la thyroïde, il est important de réaliser un dosage sanguin de la TSH. A savoir que les pathologies thyroïdiennes sont plus fréquentes chez la femme. L'incidence des hyperthyroïdies chez les femmes est de l'ordre de 0,4 à 0,8/1000 par an alors qu'elle est chez les hommes, de l'ordre de moins de 0,1/1000 par an. Qu'est-ce qu'une TSH basse, élevée ou normale ? Comment interpréter facilement ses résultats de prise de sang ? Notre guide.

Définition : qu'est-ce que la TSH ?

La thyréostimuline ou TSH (thyroid-stimulating hormone), est une hormone sécrétée par l'hypophyse, petite glande située en arrière des fosses nasales, et qui a pour effet de stimuler la thyroïde pour qu'elle sécrète les hormones thyroïdienne, T3 et T4, indispensables à de nombreuses fonctions de l'organisme.

Qu'est-ce que la thyroïde ? La thyroïde est une glande située à la base du cou, en avant de la trachée. La TSH représente le principal régulateur de la glande thyroïde. Ainsi, le dosage de la TSH demeure l'examen de référence du bilan d'une anomalie de la thyroïde. Le dosage de la TSH suffit le plus souvent au dépistage d'une anomalie de fonctionnement de la thyroïde. D'autres examens sont souvent nécessaires secondairement : dosage sanguin des hormones thyroïdiennes, T3 et T4, et une échographie de la thyroïde. L'hormone thyroxine, encore appelée T4 représente environ 80% de la production des hormones thyroïdiennes Cette hormone passe dans le sang où elle se lie en grande partie à des protéines. L'hormone tri-iodothyronine ou T3 représente 20% de la production hormonale de la thyroïde.

Normes : quelle est la valeur normale de la TSH ?

Les valeurs normales de TSH sont comprises entre environ 0,15 et 5 mUI/l, mais elles peuvent varier selon la technique utilisée par le laboratoire d'analyses médicales. Il existe des modifications physiologiques du taux sanguin de TSH : par exemple, elle est plus élevée chez le nouveau-né et s'abaisse au cours des 3 premiers mois de grossesse.

TSH élevée, qu'est-ce que ça signifie ? 

Un taux élevé de TSH est un signe que la thyroïde ne fonctionne pas assez et ne produit pas assez d'hormones thyroïdiennes puisqu'il existe un rétro-contrôle de la thyroïde sur l'hypophyse. Un taux élevé de TSH représente le signe précoce d'une hypothyroïdie. Les symptômes de l'hypothyroïdie sont notamment une grande fatigue, une pâleur, une prise de poids, une frilosité, l'apparition de crampes, des douleurs musculaire, une constipation, ainsi qu'un visage boursouflé. Elle est fréquente en cas de thyroïdite d'Hashimoto.

TSH basse, qu'est-ce que ça signifie ?

Un taux bas de TSH signifie que la thyroïde fabrique trop d'hormones thyroïdiennes. Une diminution du taux sanguin de la TSH témoigne le plus fréquemment d'une hyperthyroïdie. Les premiers symptômes d'une hyperthyroïdie sont une perte de poids parfois rapide et importante, une nervosité importante, des bouffées de chaleur ainsi que des palpitations cardiaques. En l'absence de traitement, l'hyperthyroïdie peut provoquer de graves troubles cardiaques. La maladie de Basedow est une maladie auto-immune qui provoque une hypothyroïdie.

Diagnostic : quels examens faire ?

Les résultats d'une analyse de sang ne sont jamais suffisantes pour faire un diagnostic de pathologie thyroïdienne. Une consultation médicale est nécessaire pour l'interprétation des résultats en fonction de l'examen clinique, des symptômes retrouvés et de l'interrogatoire. Des examens complémentaires pourront alors être prescrits, notamment une échographie et parfois une scintigraphie thyroïdienne ainsi qu'un contrôle de la TSH. Le dosage sanguin de la TSH est également utilisé pour la surveillance des traitements des maladies de la thyroïde. "Face à une situation de stress inhabituelle, avant d'en arriver à l'utilisation d'anxiolytiques, la recherche d'une hyperthyroïdie est essentielle. Les variations de poids inhabituelles doivent aussi encourager au dosage d'une THS pour éviter des régimes alimentaires drastiques et inefficaces", précise le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste. 

Traitements en cas d'hypothyroïdie et d'hyperthyroïdie

L'hypothyroïdie est traitée par des hormones thyroïdiennes dont le dosage est adapté au taux de TSH ainsi qu'à l'intensité des symptômes perçus par le sujet. En cas d'ablation chirurgicale complète de la thyroïde, ces traitements seront poursuivis à vie. Dans le cas d'une maladie de Basedow, ils peuvent être interrompus au bout de quelques mois ou années. En cas d'hyperthyroïdie, des médicaments anti-thyroïdiens de synthèse sont utilisés, parfois associés à des hormones thyroïdiennes pour assurer un équilibre plus fin.

Merci au Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

TSH basse, haute ou normale : bien interpréter sa prise de sang
TSH basse, haute ou normale : bien interpréter sa prise de sang

Sommaire Définition Normes TSH élevée TSH basse Diagnostic Traitements La thyréostimuline (ou TSH) est une hormone qui sert à contrôler l'activité de la thyroïde . Lorsque l'on suspecte un trouble de la thyroïde,...