Hyperkaliémie : les signes d'un excès de potassium dans le sang

L'hyperkaliémie est une pathologie caractérisée par un taux anormalement élevé en potassium dans le sang. Comment diagnostiquer une hyperkaliémie ? Comment la soigner ? Réponses du Dr Patrice Sanchez-Quero, médecin généraliste.

Définition

Bien que ce trouble reste assez rare, l'hyperkaliémie correspond à un excès de potassium dans le sang. En temps normal, la quantité de potassium dans le sang est de l'ordre de 3,5 à 5 millimoles (mmol - unité de mesure de référence) par litre de sang. Au-delà de 5 mmol/l, on commence à parler d'hyperkaliémie.

Les effets peuvent varier selon la valeur de l'augmentation du potassium dans le sang, mais aussi sa rapidité d'apparition et la pathologie de la personne atteinte. Lorsqu'une personne est atteinte d'hyperkaliémie, elle peut remarquer des fourmillements ou des engourdissements dans les membres, une faiblesse musculaire ou une diminution des réflexes. "Mais la plupart du temps, l'hyperkaliémie passe inaperçue et n'est découverte que lors d'un examen systématique. Elle doit alors être prise en charge correctement en raison des complications sévères qu'elle peut entraîner. En effet, une hyperkaliémie sévère peut provoquer une arythmie cardiaque", prévient le Dr Patrice Sanchez-Quero, médecin spécialiste en médecine générale.

Causes

Les causes d'une hyperkaliémie sont nombreuses : 

  • Les causes peuvent être d'origine non médicamenteuses et résulter simplement d'un excès d'apport en potassium, mais aussi d'efforts intenses et prolongées, d'une hémorragie digestive sévère, d'une hypothermie, d'un diabète par déficit en insuline ou même d'une insuffisance rénale aiguë. En effet, les reins permettent de réguler le potassium. Quand les reins n'éliminent pas assez de potassium, une hyperkaliémie peut se déclarer.
  • Les causes peuvent également être d'origine médicamenteuse, notamment chez les personnes qui prennent des bétabloquants (utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle) ou des médicaments digitaliques (utilisés dans le traitement de l'insuffisance cardiaque ou de troubles du rythme cardiaque).

Examens : ECG

Lorsqu'une hyperkaliémie a été décelée chez un patient, il est indispensable d'effectuer un électrocardiogramme (ECG) en raison du risque de l'apparition d'une arythmie cardiaque pouvant aboutir à un décès.

Traitements : dialyse, alimentation...

Il existe plusieurs traitements pour soigner l'hyperkaliémie, qui varient en fonction de la gravité de la maladie. Mais tous permettent de faciliter l'expulsion de l'excédent de potassium dans le sang.

  • Lorsque l'hyperkaliémie est importante ou devant un ECG inquiétant, on peut notamment recourir au bicarbonate de sodium, à certaines molécules ou à l'insuline. "Dans certains cas, les médecins utiliseront en urgence, en service spécialisé, une machine autorisant le filtrage du sang pour éliminer rapidement le potassium excédentaire. Cette technique est appelée hémodyalise", ajoute le Dr Patrice Sanchez-Quero.
  • Si cet excès de potassium est dû à la prise de médicaments (bétabloquants ou digitaliques entre autres), leur prise doit bien évidemment être arrêtée.
  • De même, il peut être conseillé de réduire les aliments riches en potassium, comme les bananes, le chocolat noir, les fruits secs, les champignons, certains légumes (blettes et épinards) et les légumineuses entre autres.

Voir les aliments riches en potassium :