Alcoolisme : le baclofène enfin étudié

Le baclofène pourrait améliorer le sevrage des personnes dépendantes à l'alcool tout en diminuant les difficultés liées à l'addiction. Des essais cliniques vont démarrer en France.

Alcoolisme : le baclofène enfin étudié
© richard villalon - Fotolia

Le baclofène est un médicament déjà utilisé comme myorelaxant depuis plus de 40 ans. La dose maximale autorisée est de 80 mg/jour.

Certains médecins en sont convaincus et prescrivent le baclofène, hors autorisation de mise sur le marché (AMM) à certains patients alcooliques souhaitant se sevrer de leur addiction à l'alcool. Les doses nécessaires sont parfois largement supérieures à la dose maximale autorisée mais démontrent des résultats probants et un sevrage sans difficulté.

Cependant, cette prescription hors AMM et à forte dose peut être retenue contre les médecins prescripteurs en cas de problèmes. C'est pour cette raison que certains médecins refusent de le prescrire.

Les médecins et les malades ont enfin l'espoir que ça change : un essai clinique évaluant l'efficacité du baclofène dans le traitement de l'alcoolisme va débuter dans quelques mois grâce à un financement public. Les résultats sont attendus pour 2013-2014.

L'essai clinique réalisé en ville sur des patients non hospitalisés comparera l'efficacité du baclofène contre un placebo.

C'est le Pr Olivier Ameisen, cardiologue français, qui a le premier raconté sa guérison contre l'alcool grâce à ce médicament qu'il s'était autoprescrit. Son livre "Le dernier verre" est paru en 2008.