Les marques parlent aux lectrices
Publi-information

Détox : comment réussir sa cure ?

La détox a le vent en poupe, notamment lors des changements de saison. À quoi sert-elle exactement et comment la mettre en œuvre ? On fait le point avec Marion Pezard, naturopathe et fondatrice du podcast Healthy Living.

Détox : comment réussir sa cure ?
© NHCO

Qu'est-ce qu'une cure détox ?

La détoxication ou cure détox n'a pas de définition scientifique. En naturopathie, elle vise à éliminer le trop-plein de toxines afin de purifier l'organisme de ses déchets 1. Dans son fonctionnement physiologique normal, notre corps produit naturellement des déchets. Ce phénomène est amplifié par notre environnement (pollution, stress, tabagisme, sédentarité) et nos mauvaises habitudes alimentaires (plats industriels, alimentation trop riche).

En principe, le corps est capable d'évacuer les toxines, mais il arrive que les organes filtrants, dits émonctoires, que sont les reins, le foie, les intestins, les poumons et la peau, soient surmenés. Cela se traduit par des symptômes variés : fatigue, troubles du transit, teint terne… L'objectif de la détox est de renforcer ponctuellement le drainage naturel des organes émonctoires. Ses bienfaits sont nombreux : regain d'énergie, jolie peau, meilleure digestion…

Préparer sa détox

Une cure détox, de la simple cure de sève de bouleau au jeûne de plusieurs jours, peut se faire à tout moment de l'année. À chaque changement de saison et notamment au printemps, qui est une saison propice pour stimuler les organes, ou lors de périodes d'excès. Elle doit être individualisée en fonction de l'état et des besoins de chacun.

" La détox demande un certain effort au corps ", prévient toutefois la naturopathe Marion Pezard. " Assurez-vous d'avoir la vitalité disponible et que vos organes émonctoires fonctionnent correctement. Un transit irrégulier ou une transpiration insuffisante doivent vous alerter. Votre vitalité et la santé de vos organes vont permettre de déterminer si vous êtes apte à suivre une cure et son intensité ", explique la spécialiste.

" Une détox trop brutale peut s'accompagner d'effets indésirables (maux de tête, boutons), il est donc préférable de s'y préparer en amont. La semaine qui précède la cure, je recommande de boire entre 1,5 et 2 litres d'eau par jour, cela favorisera la circulation et le renouvellement des liquides corporels ", indique la naturopathe. Autre conseil, " limiter progressivement les aliments difficiles à digérer (fritures, charcuterie, gluten, féculents, produits laitiers, plats industriels…), ainsi que les excitants comme les sucres, le café et l'alcool ".

Adapter son alimentation

Dans le cadre de la détox, on augmente la quantité de légumes, cuits et crus. " Les légumes cuits sont intéressants car leurs fibres favorisent le transit, donc l'élimination. Les légumes crus sont riches en vitamines et minéraux, ce qui évite les déficiences ", précise la naturopathe. Les légumes à privilégier ? " Les crucifères (brocoli, chou, chou-fleur, chou de Bruxelles), dont les molécules contribuent à détoxifier le foie, et les légumes astringents (artichaut, asperge), qui aident les reins et favorisent l'hydratation. "

Côté boisson, on boit de l'eau (entre 1,5 et 2 litres par jour), et on supprime les sodas et jus de fruits, dont la teneur en sucres est trop élevée. " Certaines plantes peuvent être consommées en infusion pour soutenir la détox : radis noir, chardon-Marie, pissenlit et citron… Des algues, comme la chlorelle, aident aussi à l'élimination des métaux lourds. "

Rester en mouvement

" L'activité physique est recommandée, car cela favorise la circulation des liquides dans le corps ", précise la naturopathe. On évite les pratiques trop intenses, et on privilégie les activités douces : Pilates, yoga, nage, ou tout simplement trente minutes de marche quotidienne. Autre astuce, se brosser à sec avec une brosse lymphatique avant la douche permet d'activer la circulation.

Réussir sa reprise alimentaire

Par définition, la détox est une cure. Elle doit être temporaire, sa durée est variable et dépendra notamment de son intensité. Une cure à base de chardon-Marie ou de chlorelle peut s'étaler sur un mois et demi. En revanche, pour un jeûne, on évite d'aller au-delà d'une semaine. Par ailleurs, " à l'issue de la détox, la reprise alimentaire doit se faire progressivement ", conclut la naturopathe.
 

Besoin d'une détox ?

Les laboratoires NHCO Nutrition, experts en compléments alimentaires et spécialistes des acides aminés, ont développé Aqualyse, une formule unique contenant 20 actifs, parmi lesquels des acides aminés, des extraits de chardon-Marie, pissenlit, chlorelle, sève de bouleau et antioxydants, pour favoriser l'élimination des toxines et des métaux lourds.

En savoir plus 

1. Syndicat des professionnels de la naturopathie, " La détox : le grand ménage de printemps dans votre corps ", 13 mars 2017, https://syndicat-naturopathie.fr/la-detox-le-grand-menage-de-printemps-dans-votre-corps/